Accueil Louvain-la-Neuve, 50 ans

Louvain-la-Neuve, la ville professeur

Louvain-la-Neuve n’a pas échappé à la ligne des années 70 d’offrir un enseignement « rénové », à commencer par le rapprochement des professeurs et des étudiants.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 6 min

Les bâtiments universitaires seront imbriqués dans la structure de la ville afin de vivre en osmose avec elle sans constituer toutefois un élément dominateur ». Le professeur Raymond Lemaire, historien et urbaniste, coconcepteur principal du site universitaire de Louvain-la-Neuve, résumait en ces quelques mots le parti pris pour la fondation de la ville. Il refusait d’en faire un ghetto universitaire et insistait sur l’indispensable partage du savoir entre étudiants, professeurs et habitants. Le passage de la vieille ville flamande de Leuven à la nouvelle épure francophonisée devait s’accompagner d’une révolution de la sociologie universitaire. Il fallait s’inscrire dans ce message que la jeunesse de mai 68 portait dans ses gènes : le partage du pouvoir et des responsabilités.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Louvain-la-Neuve, 50 ans

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs