Accueil Société

Jeunes: pour les activités, choisir c’est renoncer

Les nouvelles mesures anti-covid mettent les familles face à un dilemne. Surtout pour les plus jeunes enfants.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

Chez les Carabotta, la crise du covid aura laissé des traces. Dans cette famille séparée de la région de Charleroi, les enfants voyagent, au gré des semaines, entre les parents. Le père, Karl, est coiffeur ; la mère, Céline, esthéticienne. C’est dire comme il a fallu revoir toute l’organisation familiale après la fermeture de leur salon respectif. Et voilà que les nouvelles mesures gouvernementales vont redemander une nouvelle flexibilité et générer un nouveau chamboulement des activités. « Je ne comprends pas trop la philosophie des mesures. Au foot, les pros peuvent continuer, ils se font des accolades après les buts, on les laisse se regrouper l’un contre l’autre sur les coups francs et on ne fait rien. Les enjeux financiers sont grands, alors, on ferme les yeux. Par contre, on pourrait priver de sport les enfants dont on a dit qu’ils n’étaient pas vecteurs », explique le papa, Karl.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Haendel Evelyne, samedi 30 janvier 2021, 19:42

    Choisir c'est toujours renoncer et cela commence à l'enfance.. comme pour tous et toutes! Choisir une chose parmi d'autres n'est qu'un peu plus restrictif car on peut effectivement choisir plus qu'une activité mais au lieu de s'obnubiler sur la bouteille à moitié vide... pourquoi ne pas voir déjà l'amélioration, le plus dans cette liberté harnachée, non pas par plaisir sadique, non pas par volonté fasciste ... MAIS PARCE QUE LE VIRUS EST LA ET LE VACCIN PAS ENCORE.

  • Posté par COURARD DIDIER, samedi 30 janvier 2021, 17:28

    Depuis quelques temps, le cumul des mandats de nos politiciens est quelque peu réduit mais certains plus que d'autres peuvent tout de même en cumuler jusqu'à 60... Alors si on leur disait "vous devez en choisir un et un seul", je me demande comment ils réagiraient. Et oui, messieurs les politicards, choisir c'est renoncer!

  • Posté par Legarou Marcel, samedi 30 janvier 2021, 17:04

    Et pour les moins jeunes renoncer c'est choisir ? Nous sommes tous peu ou prou sous la dictature des mesures actuelles, qui n'ont toujours pas montré leur efficacité à moyen et long terme, ou alors à contrario en tuant le tissu social, culturel et économique. Avec un peu de malchance, dans 6 mois on "découvre" qu'il faut revacciner, et suivant la logique actuelle, nous serons juste bons à continuer d'enrichir quelques gros capitalistes et sociétés pharmaceutiques, avec permission de sortie si on est très sages, jusque 22 h, aux fêtes et qui sait aux vacances, pour autant qu'on soit encore capables de nous les payer. Une équipe de 11 millions, moins quelques uns

  • Posté par Moriaux Raymond, samedi 30 janvier 2021, 14:56

    J'ai juste envie de dire : "et alors ?".

  • Posté par Dupont Vincienne, dimanche 31 janvier 2021, 1:54

    Moi aussi, et parler de "choix cornélien" est tout simplement stupide.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs