Accueil Belgique

«Le covid m’a volé un bout de ma jeunesse»

Dis-moi quel objet tu détestes ou quel objet te manque et je te dirai quelle adolescence tu vis. Dans le sillon d’une exposition, à Tournai, qui se penche sur le rapport des jeunes aux objets du quotidien, nous cartographions cette jeunesse entravée par la crise sanitaire.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

A chacun la bande-son de son adolescence. Prenons – pas tout à fait par hasard – une femme née à la fin des années 70. Passez-lui Nirvana, Bob Marley, Madonna, Guns N’Roses et surgiront des souvenirs de pogos débridés en soirée, de premiers baisers baveux, avec ou sans appareil dentaire, de jeux « action ou vérité ? » dans le fond du bus en voyage scolaire entre autres expériences insouciantes qui composent une adolescence normalement constituée. Mais alors, à quoi ressembleront les réminiscences des ados d’aujourd’hui, que le covid a privés de fêtes, de sport, de voyages, de virées spontanées au café après l’école, de sorties au cinéma entre potes ? Est-ce que les rejaillissements musicaux d’Aya Nakamura, Angèle, Pop Smoke ou Eddy de Pretto, quand ils seront adultes, déclencheront des images de masques, de couvre-feu, de réunions en visio ou d’heures passées sur le smartphone à garder le contact avec les copains, ou simplement le monde ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

26 Commentaires

  • Posté par lamine jenny, samedi 30 janvier 2021, 20:32

    Qui va expliquer aux jeunes ce qu'était la liberté durant la guerre 40 45 et même les quelques années qui suivirent la liberation Les jeunes ne connaissent rien de la vie, tout leur est dû. ...

  • Posté par Morgenthal Jean-Claude, samedi 30 janvier 2021, 19:11

    Jadis, le service militaire volait, au minimum 1 an à la jeunesse. Et plus encore parfois s'il fallait attendre des mois pour être incorporé dans une pourrie caserne au fond de l'Allemagne. En France c'était 18 mois.

  • Posté par VERDOODT-COLART Jean-Marie, samedi 30 janvier 2021, 16:01

    Le choix de ces jeunes repris dans cet article est bien fait !! On voit directement que ces jeunes sont dans le besoin. Analysez un peu ce qu'il leur manque, vous aurez une idée sur leurs préoccupations actuelles.

  • Posté par O Marc, samedi 30 janvier 2021, 9:55

    DENIS Chantal : je partage votre point du vue. Une équipe de 11 millions de Belges? J'ai plutôt l'impression qu'on n'a jamais autant divisé la population. On se pousse de l'épaule pour être prioritaire à la vaccination, on jalouse les métiers qui ont le droit de pratiquer, on compare avec envie les indemnités touchées par les autres, on oppose les jeunes et les vieux, les citadins et les ruraux, ...

  • Posté par Moriaux Raymond, samedi 30 janvier 2021, 7:39

    Dans cet article, comme dans d'autres sur le même sujet, figure toujours (au moins) entre les lignes (!) une sorte de mise en cause, voire de culpabilisation, de celles et ceux à l'origine des diverses mesures prises pour tenter d'endiguer l'épidémie. La maladie elle-même n'est plus évoquée qu'à titre presque accessoire, pour planter le décor, situer le récit sur la ligne du temps. Pareil pour évoquer les problèmes d'opérationnalisation de la vaccination; les libertés prises par les fournisseurs avec leurs obligations contractuelles sont, non pas complètement ignorées mais rapidement renvoyées au second plan. C'est comme si, désormais, ce travail journalistique consistait exclusivement à chercher et exposer à l'opprobre les pompiers qui n'arrivent pas à circonscrire un incendie de forêt. Qu'il ait été allumé par des idiots ou des criminels n'est plus vraiment intéressant. Il est aujourd'hui devenu normal qu'un délinquant délinque mais pas que la justice n'arrive pas à le condamner avec la sévérité que le "bon sens" ou la "juste colère" populaire exige...

Plus de commentaires

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs