Accueil Belgique Politique

Le gouvernement fédéral approuve son volet du plan de relance post-covid

Quatre domaines sont mis en avant dans le plan de relance approuvé par le gouvernement fédéral : l’énergie durable et la mobilité, la digitalisation, la recherche et l’innovation, et la cohésion sociale.

Temps de lecture: 2 min

Le gouvernement fédéral a approuvé vendredi sa part du plan de relance post-covid, ont annoncé vendredi le Premier ministre, Alexander De Croo, et le secrétaire d’Etat à la relance, Thomas Dermine. Comme les autres entités, il a établi une liste de projets pour un montant représentant 130 % de l’enveloppe qui lui était allouée, soit environ 1,6 milliard d’euros. Le plan sera affiné en fonction des échanges avec la Commission européenne et la concertation avec les entités fédérées.

Quatre domaines sont mis en avant

Dans le premier domaine, on retiendra notamment l’aménagement d’une île énergétique en mer du Nord pour déployer une deuxième zone éolienne offshore, préparer les interconnexions avec d’autres pays et permettre le stockage de l’énergie pour un montant de 100 millions d’euros. En matière de mobilité, 360 millions d’euros seront investis dans le rail, notamment pour le fret à Anvers et dans la modernisation de la ligne Bruxelles-Luxembourg.

Le gouvernement compte par ailleurs allouer 195 millions à la rénovation des bâtiments publics pour lesquels les besoins sont les plus urgents, notamment les musées du Cinquantenaire et le Palais de Justice de Bruxelles. En parallèle, une stratégie sera poursuivie pour atteindre la neutralité énergétique pour l’ensemble des bâtiments fédéraux en 2040 pour un montant s’élevant également 195 millions.

Le gouvernement compte investir 100 millions d’euros dans des « campus militaires ouverts » qui permettront d’offrir des opportunités d’emploi aux jeunes en collaborant avec les entreprises locales et les établissements d’enseignement pour favoriser le partage de connaissance et de technologies.

L’innovation et la recherche recevront 225 millions d’euros. La digitalisation, 345 millions qui iront à l’amplification de la numérisation des services publics et à la cybersécurité.

En matière de cohésion sociale, l’accent sera mis sur la réduction de la fracture numérique, l’e-santé et la lutte contre la récidive.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par M. G., vendredi 29 janvier 2021, 21:07

    digitalisation = 1 emploi créé pour 4 à 5 perdus, augmentation de la fracture numérique, mainmise des politiques et des banques sur vos biens, et puis ils osent parler de cohésion sociale :) S'il y a bien un concept totalement inconnu dans la politique, c'est bien la cohérence et la cohésion :)

  • Posté par Philippe Pasman, vendredi 29 janvier 2021, 20:19

    île énergétique en mer du Nord pour déployer une deuxième zone éolienne offshore déjà 100millons de jeté à la poubelle. C'est bien parti

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une