Accueil Économie Entreprises

Sortie du nucléaire: le coût du CRM revu à la baisse à 238 millions

Selon les estimations présentées par la ministre, il en coûterait 238 millions d’euros par an pour remplacer les centrales nucléaires à partir de 2025 et assurer la sécurité d’approvisionnement électrique du pays.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

La ministre fédérale de l’Energie, Tinne van der Straeten (Groen) a fait le point sur l’avancement du dossier du CRM, le mécanisme de rémunération de capacité qui permettra de mettre en place les moyens de production électriques alternatifs (centrales au gaz, batteries, renouvelable, gestion de la demande…) pour compenser l’arrêt des centrales nucléaires tout en garantissant la sécurité d’approvisionnement du pays.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Baillieux Claude, dimanche 31 janvier 2021, 12:25

    Ces estimations sont du vent,personne ne connait les prix du marche des energies alternatives dans trois ans

  • Posté par Chalet Alain, samedi 30 janvier 2021, 12:38

    "La Creg doit remettre son estimation au début de ce mois de février, estimation qui sera soumise à Elia et à la Creg pour avis." Donc la Creg devra donner un avis sur sa propre estimation?

  • Posté par Chalet Alain, samedi 30 janvier 2021, 12:36

    "l’Etat s’est engagé à compenser le coût du CRM afin qu’il ne pèse pas sur la facture des consommateurs." En clair: des IMPÔTS et TAXES supplémentaires.

  • Posté par Chalet Alain, samedi 30 janvier 2021, 12:30

    Ces chiffres, c'est du gros n'importe quoi, car ils sont honteusement sous-estimés. On va donc vers une situation où les centrales nucléaires ne seront plus entretenues.... mais devront in extremis être prolongées, car les remplaçantes ne seront pas prêtes! Le risque d'un accident nucléaire serait alors fort élevé. Mieux vaut donc entretenir et garder nos centrales nucléaires, voire même en construire de nouvelles, car elles sont la meilleure solution pour ne pas augmenter nos émissions de CO2, tout en étant capables de faire face à l'augmentation inévitable de la consommation électrique, notamment à cause du développement de la mobilité électrique, laquelle impliquera la recharge de nombreux véhicules, principalement à domicile et pendant la nuit.

  • Posté par VERDOODT-COLART Jean-Marie, samedi 30 janvier 2021, 0:10

    Facile de diminuer les coûts en diminuant les besoins. Et qui va payer ces 250 millions par an qui comme par hasard s'envoleront plutôt vers les 500 à 600 millions ?

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs