Accueil Culture Cinéma

Anouk De Clercq nous invite à voir dans le noir

La cinéaste et plasticienne belge, auteur d’une vingtaine de courts-métrages le plus souvent à caractère architectonique, présente son nouveau film « Black » à la Cinematek dans le contexte de Arts Brussels ce mercredi 13 avril. Une expérience unique qui invite à plonger dans le noir en hommage au cinéma. En écho à ce film, l’artiste belge a composé un programme de films intittulé « Seeing in the dark » proposé à la Cinematek jusqu’au 14 mai.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

Artiste plasticienne belge, Anouk De Clercq a déjà réalisé une vingtaine de courts-métrages, majoritairement en noir et blanc. Ses œuvres explorent le potentiel audiovisuel du langage informatique pour créer des mondes possibles, dont beaucoup ont un caractère fortement architectonique. Son travail a été montré à la Tate Modern, au Centre Pompidou, au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia, au MAXXI, au Centre d’Art Contemporain Genève, au Festival international du film de Rotterdam, à Ars Electronica, entre autres. Ce mercredi 13 avril, elle présentera son nouveau court Black à la Cinematek dans le contexte d’Arts Brussels.

Votre programme présenté à la Cinematek jusqu’au 11 mai s’appelle «Seeing in the dark». Pourquoi ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs