Accueil Monde Union européenne

Retards de livraison du vaccin d’AstraZeneca: la Commission européenne met la pression

Le « gouvernement » de l’UE veut reprendre la main. En deux temps.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Mais où sont donc mes doses ? Le bras de fer s’est poursuivi, vendredi, entre la Commission européenne et AstraZeneca (AZ). L’affaire, on le sait, est fâcheuse. Alors que le vaccin de la firme vient d’être autorisé dans l’UE et devait logiquement commencer à être administré massivement, AZ a brusquement averti la Commission, il y a une semaine, que seul « un quart » des doses prévues au premier trimestre seront effectivement disponibles. Au mépris du contrat d’achat anticipé, conclu fin août, au nom et avec les Etats membres.

Qui est responsable de ce fiasco ? L’entreprise, qui n’honorerait pas ses engagements ? L’exécutif européen, qui aurait mal négocié ? La Commission a en tout cas tenté de reprendre l’initiative. En deux temps.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Gallez Guy, dimanche 31 janvier 2021, 12:59

    La commission européenne "met la pression". Les autres pays ont "mis du pognon". Bizness is bizness ! C'est triste, scandaleux, choquant, inhumain, honteux, écœurant, etc... mais c'est comme ça. Et que dire des pays du tiers monde !

  • Posté par Esquenet Alexandre, dimanche 31 janvier 2021, 8:39

    Ça passera par l'Irlande du nord. C'est le nouveau pays Suisse cheval de Troie de l'UK

  • Posté par Raspe Eric, samedi 30 janvier 2021, 16:36

    Dans l'émission De Afspraak op Vrijdag, J. Coens a entrouvert la possibilité que la négociation commune pour les 27 de l'achat de vaccins soit étendue notamment aux médicaments, en particulier aux anti-cancéreux. Pour une fois, je suis totalement d'accord avec lui. Les firmes pharma devraient être plus prudentes.

  • Posté par Raspe Eric, dimanche 31 janvier 2021, 14:38

    @naeije Du point de vue des actionnaires des firmes pharma, certainement une très très mauvaise idée en effet. Quand vous réalisez que celles-ci fixent le prix de leur nouveaux médicaments en multipliant par un multiple souvent proche voir supérieur à deux le Qualy, le prix estimé d'un an de vie en bonne santé, vous comprendrez pourquoi les actionnaires se frottent les mains et pourquoi le budget des médicaments innovants explose au détriment par exemple de la rémunération et des conditions de travail du personnel soignant. Pas bon pour ledit patient. Du point de vue du patient allemand, le raisonnement de naeije peut éventuellement tenir, compte tenu de l'importance de ce marché pour les firmes pharma. Mais pour le patient belge, j'en doute compte tenu de la taille de notre marché. L'erreur de raisonnement de naeije est donc de généraliser à l'ensemble des pays européens, les performances des pays les plus grands. En fait, mutualiser les négociations au niveau européen aura deux avantages : un gain de bureaucratie pour les firmes pharma du fait d'un seul dépôt d'agrément et d'une seule négociation et pour les états membres, une position de force pour négocier à leur avantage un juste prix pour ces traitements. Le gain de bureaucratie génèrera un gain de temps pour le patient. Que les firmes pharma fassent du bénéfice n'est pas un problème en soi. C'est l'ampleur de celui-ci qui pose questions. Derrière l'aveuglement idéologique de naeije et son allergie à la notion de solidarité, ce cache peut être aussi la volonté de préserver au maximum les gains des actionnaires des firmes pharma, au dépend des patients et de la sécurité sociale, donc de l'impôt de tous les européens. Il n'a à ce propos toujours pas déclaré ses conflits d'intérêts.

  • Posté par Naeije Robert, dimanche 31 janvier 2021, 7:50

    Très très mauvaise idée. Nos patients cancéreux risquent fort d'être à leur tour victimes de décisions tardives et mal planifiées.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs