Accueil Économie

La charge fiscale sur les salaires belges est toujours la plus élevée de l’OCDE

Cela concerne avant tout les travailleurs célibataires sans enfant rémunérés au salaire moyen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Au sein de l’OCDE, c’est en Belgique (55,3%) que l’on a observé la charge fiscale moyenne la plus élevée pour les travailleurs célibataires sans enfant rémunérés au salaire moyen, ressort-il mardi du rapport «impôts sur les salaires 2016» de l’Organisation de Coopération et de Développement économiques. La Belgique possède également le deuxième coin fiscal (40,4%) le plus élevé pour les ménages à un revenu avec deux enfants, juste derrière la France (40,5 %). Des phénomènes déjà constatés il y a un an.

Célibataires sans enfant

En Belgique, le coin fiscal, soit le total des impôts versés par les salariés et les employeurs après déduction des prestations familiales reçues, est encore le plus élevé de l’OCDE pour un travailleur célibataire sans enfant. Si celui-ci gagne le salaire moyen, le coin fiscal atteint 55,3%, alors que la moyenne pour tous les pays membres de l’organisation est de 35,9%.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs