Accueil Monde Union européenne

Les enjeux dans la crise politique italienne: qui sont les perdants et les gagnants?

La situation politique s’est tendue en Italie depuis quelques jours. La sortie de crise se jouera entre différentes personnalités qui tenteront de tirer leur épingle du jeu

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 9 min

Une cascade de veto croisés, d’ultimatums, de chantages et, surtout, d’exceptionnels revirements de situation. Tel est le contexte surréaliste dans lequel le chef de l’Etat, Sergio Mattarella, essaie de trouver une solution à la crise politique déclenchée par le désistement de Matteo Renzi (Italia Viva) et le retrait, à la mi-janvier, de ses deux ministres du gouvernement Conte 2. Une volte-face qui a contraint le Président du Conseil, Giuseppe Conte, à remettre sa démission.

Après une fébrile tournée de consultations auprès de tous les groupes parlementaires, le Président italien a chargé, ce vendredi, Roberto Fico, président de la Chambre des députés, d’explorer l’hypothèse de la formation d’un nouvel exécutif de centre-gauche. Un gouvernement, avec ou sans Conte, qui reverrait, côte à côte, le Parti démocrate, le Mouvement 5 étoiles mais aussi celui que certains, au sein de ces deux partis, appellent désormais « le poignardeur de profession », Matteo Renzi.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs