La saison sur route est lancée: Paret-Peintre colore La Marseillaise, Wellens 6e

Tim Wellens 6e. @News
Tim Wellens 6e. @News

Clin d’œil du hasard ou phénomène de contagion, dont il ne faut pas se méfier celle-là ? Le Français Aurélien Paret-Peintre a remporté La Marseillaise ce dimanche, au bout d’un « sprint à la Van Avermaet ». En costaud, au prix d’un jump tonique au moment juste, face au vent qui soufflait bruyamment entre les platanes de la cité phocéenne. Seizième du classement final du Giro en octobre dernier, le jeune puncheur (24 ans) originaire d’Annemasse (près du Lac de Genève) a ainsi conquis sa première victoire chez les pros, quelques semaines après un stage préparatoire à Denia, où il partageait la chambre de son nouveau leader et champion olympique, Van Av’…

Au-delà du satisfecit affiché dans l’équipe AG2R-Citroën, c’est un bonheur teinté de soulagement qui emplissait les entrailles de tout le peloton ce dimanche, La Marseillaise étant la première épreuve internationale maintenue et organisée dans des conditions sanitaires rigoureuses, alors que nombre de courses ont déjà souffert d’annulation ou de report depuis le début de l’année (Tour Down Under, Cadel Evans Classic, Tour de Colombie, Challenge de Majorque, Tour de Valence…). On soulignera la 6e place du Limbourgeois Tim Wellens (Lotto-Soudal), alors que Philippe Gilbert (papa d’une petite Valentine depuis quelques jours, sœur d’Alan et Alexandre) a fini à plus de 3 minutes, dans un gros peloton.

Suite du programme français dès mercredi avec l’Étoile de Bessèges (Gilbert, Van Avermaet, Wellens, Nibali, Kwiatkowski…), retransmise chaque jour sur Auvio (RTBF).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous