Accueil Société

Coronavirus: les experts qui conseillent le gouvernement vont recevoir une compensation

« La compensation devrait rendre leur position plus claire », avancent les milieux gouvernementaux.

Temps de lecture: 1 min

Près d’un an après le début de la crise sanitaire du coronavirus, les experts qui conseillent le gouvernement vont recevoir une compensation, rapportent Het Nieuwsblad et la Gazet van Antwerpen lundi. Celle-ci concerne les membres du Groupe d’experts pour la stratégie de gestion du Covid-19, dont Erika Vlieghe, Marc Van Ranst et Pierre Van Damme.

Ces experts recevront dorénavant des jetons de présence par réunion à hauteur de 50 euros par heure. Récemment, les relations entre la sphère scientifique et politique se sont tendues. « La compensation devrait rendre leur position plus claire », avance-t-on dans les milieux gouvernementaux. « De cette façon, ils sont vraiment au service du gouvernement. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

27 Commentaires

  • Posté par Vander Vorst Thierry, lundi 1 février 2021, 14:40

    Qui se pose la question des modalités de recrutement? Pour être désigné à quelque niveau que ce soit dans la fonction publique, il me semble qu'il faut respecter une procédure de sélection. Les journalistes peuvent-ils se renseigner? Merci d'avance

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, lundi 1 février 2021, 15:04

    "respecter une procédure de sélection"... On n'est pas dans un marché public ! On a besoin des avis d'experts tout de suite, pas dans deux ans, au bout des "procédures de sélection de la fonction publique".

  • Posté par Bauwens Luc, lundi 1 février 2021, 13:29

    il s'agit de "jetons de présence": cela ne lie pas l'expert aux décisions du gouvernement, dont il n'est pas un employé. Et cela n'empêche pas l'expert d'exprimer son avis si un journaliste le lui demande.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, lundi 1 février 2021, 15:01

    Et avoir la possibilité d'exprimer publiquement son avis d'expert, c'est la moindre des choses... En démocratie surtout, comme ailleurs. Et même si cela ne plait pas à certains ("politicards" ou autres). Par ailleurs, l'écoute qui le veut, ou pas, y compris les politiques qui ont toujours eu, ont, et auront le dernier mot quant aux décisions finales, quoi qu'ils affirment.

  • Posté par Belecotec bernard, lundi 1 février 2021, 12:49

    50€ de l'heure, c'est moins que ce coute un réparateur de lave-vaisselle. Si le politique espère les faire "taire" à ce prix, il va être déçu. A moins de trouver des médecins-fonctionnaires bombardés experts et qui devront "s'y coller". Une possibilité de recyclage pour Mme DeBlock ?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko