Sport, mobilité, inscriptions dans le secondaire...: ce qui change ce 1er février

Sport, mobilité, inscriptions dans le secondaire...: ce qui change ce 1er février

A chaque nouveau mois son lot de changements. Le Soir a répertorié pour vous tout ce qu’il faut savoir pour bien commencer ce mois de février.

Inscriptions dans le secondaire

La procédure d’inscription en première secondaire en Fédération Wallonie Bruxelles commencera cette année, en raison du coronavirus, dès le 1er février et s’étalera jusqu’au 5 mars, soit cinq semaines au total, contre trois les années précédentes.

Quelque 50.000 élèves entreront en première année du secondaire en septembre prochain. Leurs parents doivent avoir reçu de l’école primaire de leur enfant le formulaire unique d’inscription (FUI) au plus tard le 22 janvier dernier.

Ils devront y inscrire leur classement d’écoles où ils souhaitent inscrire en priorité leur enfant. Ils sont invités à stipuler leur première préférence ainsi que leurs choix suivants si l’école convoitée devait être complète. Ils pourront y indiquer jusqu’à dix écoles de leur choix.

Comme de coutume, durant ces cinq semaines, la chronologie des dépôts n’aura aucune importance. Un formulaire déposé dès le 1er février ne sera donc pas avantagé par rapport à un autre remis le 5 mars.

Sport pour les adultes

L’adaptation des protocoles relatifs aux activités physiques et sportives en Fédération Wallonie-Bruxelles, pour permettre aux jeunes jusqu’à 18 ans de reprendre une activité sportive en extérieur, assouplit légèrement les restrictions pour les adultes également, a-t-on constaté dimanche à la lecture de ces documents.

À partir de ce lundi 1er février, les activités «outdoor» et «sans contact» à quatre maximum sont autorisées aux plus de 18 ans dans les infrastructures sportives extérieures, a confirmé le cabinet de la ministre des Sports de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Valérie Glatigny.

Ces groupes de quatre doivent respecter des zones définies de minimum 10 m2 par participant, avec un maximum de six groupes autorisés par surface sportive.

Leurs activités ne peuvent pas se faire dans un contexte d’entrainements ni de compétitions: aucune consigne d’entrainement ne peut être donnée et aucun entraîneur ne peut être actif autour des zones.

Les différents groupes ne peuvent avoir de contact entre eux et chaque zone doit être séparée physiquement. Un planning horaire doit être établi afin d’éviter les rassemblements. Les spectateurs restent interdits.

Mobilité

De nouveaux titres de transport combinant mobilité avec la Stib, le TEC, De Lijn et la SNCB seront disponibles à Bruxelles à partir du 1er février, sous le nom de «Brupass». Les tickets intermodaux dénommés «Brupass XL» couvriront également une partie de la périphérie bruxelloise, dans un périmètre élargi à 11,5 kilomètres autour des 19 communes de Bruxelles (à l’exception de la desserte de l’aéroport).

Les navetteurs pourront emprunter indifféremment les véhicules des quatre opérateurs au moyen d’un seul et même titre de transport, à tarif unique. Le Brupass remplacera en réalité les titres de transport MTB et JUMP en Région de Bruxelles-Capitale. Ces titres de transport seront complétés, dès le 1er février prochain, par la gamme Brupass XL qui offrira les mêmes possibilités dans une zone élargie, soit 52 gares et près de 1.400 trains par jour, et plus de 2.800 arrêts de bus, tram et métro.

Pour les voyages en train, cela implique un élargissement de la zone actuelle de 17 gares supplémentaires: Beersel, Buda, Diegem, Dilbeek, Groenendaal, Grand-Bigard, Hoeilaart, Holleken, Linkebeek, Lot, Nossegem, Ruisbroek, Rhode-Saint-Genèse, Sint-Martens-Bodegem, Vilvorde, Zaventem et Zellik.

Pour le TEC, le nombre d’arrêts desservis passera de 73 à 121, soit 48 nouveaux arrêts.

La zone est traversée par 111 lignes de bus de De Lijn, avec 600 arrêts dans Bruxelles et en périphérie, en plus des arrêts partagés avec la SNCB, la STIB et le TEC.

Pour la Stib, l’offre reste inchangée, avec ses 83 lignes de tram, bus et métro, 2.200 arrêts et 69 stations de métro et de pré-métro.

Seule la desserte de l’aéroport depuis Bruxelles (dans les deux sens) fait l’objet d’un tarif particulier.

Pour les Brupass XL, les tickets seront de 3 euros pour un voyage, et de 20 euros pour 10 voyages. Les abonnements s’élèveront à 74 euros pour un mois et 775 euros pour un an.

Pour les Brupass, un voyage coûtera 2,4 euros et 10 voyages 15 euros. Les abonnements seront eux vendus au prix de 55,50 euros pour un mois et 583 euros pour un an.

Factures

Dès le mois de février et jusqu’à la fin de l’année 2021, près de 447.000 personnes supplémentaires vont pouvoir bénéficier d’un tarif social pour le gaz et l’électricité en Belgique. La mesure est prise pour un an mais pourrait être renouvelée.

Le tarif social est actuellement accessible aux personnes bénéficiant du revenu d’intégration, aux aînés percevant la garantie de revenus aux personnes âgées ainsi qu’aux handicapés. Mais, dès le 1er février et jusqu’à la fin de l’année 2021, ce public va être élargi à ceux et celles qui bénéficient de «l’intervention majorée». Cela concernera entre autres les pensionnés et les familles monoparentales en difficulté financière ainsi que les personnes dont le revenu ne dépasse pas environ 20.000 euros brut par an.

Actuellement, le tarif social permet de soutenir 450.000 personnes pour l’électricité et 275.000 pour le gaz. Avec la mesure fédérale, près de 447.000 personnes supplémentaires vont rejoindre les rangs des bénéficiaires, selon les chiffres du ministre Pierre-Yves Dermagne (PS) qui porte notamment le projet.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous