Marc Van Ranst demande des excuses à Georges-Louis Bouchez: «Je n’ai pas reçu un seul euro depuis début 2020»

Marc Van Ranst demande des excuses à Georges-Louis Bouchez: «Je n’ai pas reçu un seul euro depuis début 2020»

La semaine dernière, la tension était forte entre politiques et experts. Le Premier ministre, Alexander De Croo a notamment appelé au calme ce week-end sur RTL-TVI. « Il y a un bombardement constant de la part des experts dans le sens large, aussi du côté politique. On doit essayer de se calmer, ne pas faire de surenchère, il faut communiquer ce que l’on sait », a-t-il déclaré, avant d’ajouter : « Il y a une certaine fatigue par rapport au covid et je comprends cette fatigue. »

Ce lundi, on apprenait dans Het Nieuwsblad et la Gazet Van Antwerpen que les experts qui conseillent le gouvernement allaient recevoir une compensation financière. Celle-ci concerne les membres du Groupe d’experts pour la stratégie de gestion du Covid-19, dont Erika Vlieghe, Marc Van Ranst et Pierre Van Damme. Ces experts recevront dorénavant des jetons de présence par réunion à hauteur de 50 euros par heure. « La compensation devrait rendre leur position plus claire », avance-t-on dans les milieux gouvernementaux. « De cette façon, ils sont vraiment au service du gouvernement. »

Invité sur LN24 ce lundi, le président du MR s’est exprimé sur le sujet. « Quand les experts se prononcent, ils doivent faire preuve de loyauté par rapport à la décision politique », tonne-t-il. Epinglant principalement Marc Van Ranst, Bouchez estime que « s’ils sont payés par le gouvernement pour le conseiller, ils ont un devoir de réserve ». Sur Facebook, Georges-Louis Bouchez a affirmé que les experts recevaient déjà de l’argent. « Ils sont payés un montant par demi-journée ».

Marc Van Ranst demande des excuses

Ce que dément formellement Marc Van Ranst. « Le Premier ministre m’a demandé de communiquer avec prudence. Cependant, Georges-Louis Bouchez choisit de remuer les choses en insinuant que j’ai déjà ‘reçu de l’argent’ en tant qu’expert du GEMS. Vous mentez, ou bien vous êtes mal informé, ce qui est tout aussi grave car vous portez atteinte à la réputation des experts. »

Le virologue Marc Van Ranst affirme ne pas avoir reçu un centime du gouvernement depuis le début de l’année 2020. « C’est ok. Mentir à ce propos dans les médias ne l’est pas. Vous pouvez présenter vos excuses Monsieur Bouchez », conclut-il.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous