Accueil Sciences et santé

Pierre Wolper (Ulg): «Les robots-tueurs risquent de banaliser les conflits armés»

Les applications militaires de l’intelligence artificielle comportent de nombreux risques dont la perte de contrôle et le déclenchement de conflit incontrôlés.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

Dans une lettre ouverte publiée jeudi sur le site du « Future of life Institute » et reprise par Le Monde, plus d’un millier de personnalités internationales demandent l’arrêt des « robots tueurs », ces systèmes d’armes dotés d’une intelligence artificielle qui se passent de commandement humain.

Publiée à l’occasion d’une conférence internationale sur l’intelligence artificielle qui se tient à Buenos Aires (Argentine) du 25 au 31 juillet, le texte dénonce un danger imminent. « La question clé de l’humanité, aujourd’hui, est de savoir s’il faut démarrer une course à l’armement doté d’intelligence artificielle ou l’empêcher de commencer », précise notamment le texte de la lettre ouverte.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs