Accueil Opinions Éditos

Coup d’Etat en Birmanie: Aung San Suu Kyi, cette Antigone qui semble avoir tout perdu

En arrêtant ce lundi Aung San Suu Kiy, les militaires birmans n’ont pas seulement mis fin à dix années de démocratisation : ils s’en sont pris à une figure mythique, ternie en Occident mais vénérée par ses concitoyens.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Ils n’ont pas oublié comment, durant ses 15 longues années en résidence surveillée, elle avait sacrifié sa vie personnelle au service de la démocratisation de leur pays.

La politique lui avait pourtant déjà volé son père, héros de l’indépendance, assassiné alors qu’elle n’avait que deux ans : par peur de ne plus pouvoir rentrer dans son pays, elle a, telle une figure de tragédie grecque, vécu loin de son mari, mort sans elle à Londres, et de ses deux fils qui ont grandi sans leur mère.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Lombard Fernande, mardi 2 février 2021, 15:17

    Les militaires birmans n'auraient jamais commencé quoi que ce soit sans l'aval du Pentagone !...

  • Posté par Jules Vandeweyer, mardi 2 février 2021, 9:01

    Elle a permis un génocide, or, certains la défendent. Comment cela est-il possible? Y aurait-il un "lavage des cerveaux" en Occident aussi? De là à autoriser les militaires à prendre le pouvoir, il n'y aurait qu'un pas... que je ne franchis pas. Mais, quand des élections permettent à des tyrans de prendre le pouvoir: Hitler, Poutine, Kim Youn Un, Trump, Aung San Suu Kyi, etc... il faut se poser des questions sur l'éducation et la maturité des peuples. Y a-t-il de bons et de mauvais tyrans?

  • Posté par Crombez Benoit, mardi 2 février 2021, 14:05

    La comparer à Hitler et Staline ! En effet,un fameux lavage de cerveau.

  • Posté par Hubert Wynands, mardi 2 février 2021, 0:35

    On critique bien vite Aung San Suu Kyi mais pour le régime chinois,le monde se tait dans toutes les langues alors qu’il y aurait beaucoup à dire à son encontre. Ne fut ce que pour la merde dans laquelle ils ont mis le monde avec leur saloperie de virus , Hong Kong, le Tibet, les Ouïgours et on en passe.

  • Posté par Herold Gustave, lundi 1 février 2021, 22:52

    Les Rohingyas sont des descendants de Bengalis musulmans amenés par les anglais lors de la colonisation , mais chuuuut silences sur leurs exactions vis a vis des Birmans bouddhistes ...................................

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs