Emmanuel André: «Tout le monde en a marre, moi aussi!» (vidéo)

Emmanuel André: «Tout le monde en a marre, moi aussi!» (vidéo)
Hatim Kaghat

Tout le monde en a marre, et oui si vous demandez à la personne « Emmanuel André », moi aussi ! » Le virologue, invité sur La Première ce mardi matin, reconnaît la fatigue collective face aux mesures pour maîtriser l’épidémie, mais souhaite aussi souligner plusieurs éléments positifs.

« On a le vaccin qui est déployé, on a des moyens pour contenir l’épidémie. On le voit bien ça marche, même si ça ne marche pas assez… Mais malgré l’hiver, les variants, on voit que ça marche : le système de testing et suivi des contacts est beaucoup plus efficace. »

Peut-on dès lors déjà parler d’un déconfinement progressif ? Pour Emmanuel André, « on ne peut pas brûler les étapes, mais on va vers un retour progressif vers plus de libertés individuelles. Il est temps ! Pour garder l’adhésion de la population, pour prévenir d’autres pathologies aussi, on doit pouvoir rouvrir. On ne doit pas rouvrir par besoin émotionnel mais de façon rigoureuse, en mesurant les risques et les conséquences. On doit aller vers là, on ne peut pas rester sur ce statu quo, cela ne nous convient pas ni en tant que médecin ni en tant que virologue ni en tant que citoyen. »

Sur le même sujet
Médecine préventive
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous