JO 2020: les Belgian Cats affronteront l’Australie, la Chine et Porto Rico à Tokyo

JO 2020: les Belgian Cats affronteront l’Australie, la Chine et Porto Rico à Tokyo
Photo News

«  Ce tirage au sort est d’abord un soulagement parce qu’il confirme que les Jeux devraient se dérouler cet été », confie Kim Mestdagh depuis Porto, où les Cats jouent jeudi et samedi leurs deux dernières rencontres de qualification pour l’Euro qu’elles sont d’ores et déjà assurées de disputer en juin, soit un mois avant de s’envoler pour le Japon vivre leur rêve olympique. « Et puis ce tirage nous est favorable, même si nous aurions préféré l’Espagne dans le pot 1. »

Parmi les favoris du tournoi, l’équipe nationale féminine a évité les Etats-Unis, grandissimes favoris, et l’Espagne, championne d’Europe qui l’effraie moins. « A la place, ce sera l’Australie, 2e nation mondiale contre laquelle nous débuterons (NDLR : le 27 juillet), ce qui peut constituer un avantage », estime l’entraîneur de l’année, Philip Mestdagh. La Belgique, 6e au ranking planétaire, affrontera ensuite (30/7) Porto Rico (22e). « Cette victoire sera indispensable et il faudra soigner l’average », poursuit le coach yprois en écho aux 50 points d’écart qui avait sanctionné la victoire belge à la Coupe du monde 2018. Enfin, les Cats clôtureront (2/8) la phase de poules face à la Chine (9e). « Une équipe redoutable, mais pas inabordable, que nous avions défiée lors d’un stage il y a 3 ans aussi. Pour finir parmi les deux premiers, il faudra deux succès. Et pour prétendre terminer parmi les deux meilleurs troisièmes, les écarts seront primordiaux. Mais ce tirage ouvre des perspectives et confirme notre ambition de quarts de finale. Nous serions alors assurés de rester à Tokyo jusqu’au bout. Et la suite de notre aventure olympique dépendra de l’adversaire suivant. »

D’ici là, le programme sera donc très chargé. « Mais nous nous projetons sur un objectif à la fois », rappelle Mestdagh. « Nous voulons finir invaincus les qualifications pour l’Euro, gage d’un meilleur tirage. Cela permettrait de nous retrouver le 1er mai avec de bonnes sensations, en espérant que toutes les joueuses restent en bonne santé et conservent le rythme vu les difficultés que pose la pandémie. Si nos expatriées sont engagées en playoffs, ce sera peut-être une dernière chance d’intégrer des aspirantes à la sélection. » Sous réserve de confirmation, le programme de préparation est connu : « Après une semaine entre nous, nous jouerons deux matchs contre l’Allemagne, un tournoi en Belgique face à la Serbie, Porto Rico et le Nigéria, puis trois autres rencontres en Espagne avant de nous mesurer à l’Australie à trois reprises à domicile, dans des salles qui restent à déterminer. »

Les Cats, médaillées de bronze en 2017 et cinquièmes deux ans plus tard, partiront alors à l’Euro, du 17 au 27 juin à Strasbourg et Valence, avec de grandes ambitions. « Mais je ne suis pas du genre à revendiquer d’entrée une médaille. » Dans la foulée, elles n’auront qu’une semaine de récupération avant de se tourner vers Tokyo. « Et comme Emma (Meesseman) et Julie (Allemand) m’ont dit que l’équipe nationale constituait leur priorité cet été, elles ne devraient pas rejoindre la WNBA entre les deux tournois. » Qui se profilent donc de manière optimale pour la première sélection belge de basket qualifiée pour les Jeux olympiques.

Tirage des JO

Groupe A : Corée du Sud, Serbie, Canada, Espagne.

Groupe B : Nigéria, Japon, France, USA.

Groupe C : Australie, Porto Rico, Chine, BELGIQUE.

> Le tournoi olympique de basket se dispute du 26/7 au 8/8. Les deux premiers de chaque groupe et les deux meilleurs troisièmes sont qualifiés pour les quarts de finale.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous