Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche: «Redressement de la Wallonie : oser le changement de cap !»

La Wallonie n’a pas été épargnée par la crise sanitaire. Elle ne l’est pas non plus par la crise socioéconomique qui en découle. Ses effets se font déjà sentir alors que le virus fait encore partie de notre quotidien.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Dans un contexte alternant confinements et mesures restrictives depuis bientôt un an, nous sommes convaincus de l’urgence de mesures de soutien pour permettre aux PME, TPE et petits indépendants wallons de garder la tête hors de l’eau.

Rappelons au passage que ces aides n’auraient pu être octroyées sans les mécanismes de solidarité que constituent la fiscalité et la sécurité sociale, si souvent décriées et attaquées par les milieux patronaux…

Mais, au-delà des mesures de soutien indispensables pour gérer l’urgence, l’heure est au redressement. Pour la FGTB wallonne, il ne peut y avoir de véritable relance pour la Région si les vieilles recettes, particulièrement indigestes, sont une nouvelle fois réchauffées…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Pire Bernard, mardi 9 février 2021, 17:09

    La Wallonie a bénéficié de la manne européenne depuis des années par le biais des fonds structurels. Résultat ? Néant, nada, rien, pas une avancée. Deux gares Calatrava, pas une once de reprise dans l'activité économique. Un trou abyssal dans le budget. Dans une société privée, il y a longtemps qu'on aurait éjecté les managers mais, dans le secteur public, on continue avec les mêmes politocards, les mêmes recettes éculées, le même cercle de parvenus plus occupés par leurs privilèges que par le bien commun. Il ne faut pas s'y tromper : à voir le nombre de cooptés par papa ou maman, ça doit être la poule aux oeufs d'or. Une nouvelle noblesse héréditaire, en somme. Quant au citoyen lambda, il est là pour payer cette gabegie, subir les ukases de cette oligarchie : une combinaison de bobos bien pensants, d'écolo rigolos et de cumulards finis, de gauche comme de droite. Je suis un homme d'ordre et un bon citoyen. Mais cette fois je n'en peux plus de ce ramassis d'incapables.

  • Posté par Palumbo Pietro, mercredi 3 mars 2021, 8:25

    Je réagis un peu tard à votre commentaire. Il y certainement des nuances à y apporter mais je vous rejoins sur le fond. J’ajouterais que cette nouvelle noblesse héréditaire a été formée pour fonctionner dans un système lui-même pensé pour fonctionner dans une zone de confort. Pour faire bref, le référentiel politique, administratif, législatif, et j’en passe, sur lequel elle se fonde est dépassé et les mannes d’où qu’elles viennent n’y changeront malheureusement rien. Bien à vous.

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs