Accueil

Les cauchemars d’un physicien

Robert Oppenheimer fut horrifié par l’usage et les conséquences de la bombe atomique, qu’il avait mis au point pour l’armée américaine.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 2 min

La mise au point de la bombe atomique américaine est un bel exemple de collaboration entre les sphères politiques, militaires et scientifiques.

Début 1942, le général Leslie Groves prend la direction du « Projet Manhattan », un programme top secret destiné à doter les Etats-Unis d’une arme d’un type et d’une puissance sans précédents. Robert Oppenheimer est nommé directeur scientifique, malgré les objections des services de sécurité de l’armée, dues au passé « gauchiste » du physicien.

Sous sa direction, quelque 120.000 personnes travailleront sans relâche durant trois ans au Laboratoire national de Los Alamos, au Nouveau-Mexique. Trois bombes atomiques seront produites. L’une, baptisée « Little Boy », rasera Hiroshima le 6 août 1945 ; une seconde, « Fat Man », Nagasaki, trois jours plus tard.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs