Décès à 100 ans de «Captain Tom», ancien combattant britannique et héros pendant le confinement

Pour des Britanniques durement touchés par le coronavirus, le vétéran de la Seconde guerre mondiale Tom Moore était devenu un symbole d’espoir en récoltant pendant le confinement une somme astronomique pour les soignants. Il est mort mardi, à cent ans, après avoir été testé positif au Covid-19.

En quelques mois au printemps, l’ancien combattant, qui a ému le monde entier en traversant son jardin sur son déambulateur, est devenu une célébrité battant des records dans les ventes d’albums et étant anobli par la reine Elizabeth II, qui a envoyé un message privé de condoléances à sa famille mardi.

« C’est avec une grande tristesse que nous annonçons le décès de notre cher père, le +Captain+ Tom Moore », vétéran de la Deuxième Guerre mondiale, ont déclaré ses filles Hannah et Lucie dans un communiqué, saluant « la remarquable dernière année » de sa vie.

Agé de 99 ans lors du premier confinement, il s’était initialement fixé comme modeste objectif de réunir 1.000 livres (1.100 euros) pour remercier le service de santé public (NHS), alors débordé par les malades du virus, d’avoir traité son cancer de la peau et une fracture de la hanche.

Sur la cagnotte en ligne chargée de réunir les dons, il s’était engagé à parcourir avant son centième anniversaire cent longueurs de son jardin, situé à Marston Moretaine, dans le Sud de l’Angleterre.

Petite bulle de légèreté au milieu d’une année morose, l’image du vétéran penché sur son déambulateur et avançant coute que coute avait galvanisé les Britanniques et leur sentiment de reconnaissance envers les soignants.

La reine Elizabeth II est même sortie de son confinement pour le faire chevalier, lors d’une cérémonie au château de Windsor. « C’est une telle récompense et la recevoir qui plus est de la main de Sa Majestée… Que souhaiter de plus ? » s’était ému Captain Tom après la cérémonie.

Né en 1920 à Keighley, dans le Nord de l’Angleterre, Tom Moore avait servi comme ingénieur en Inde, Birmanie et Indonésie lors de la Deuxième Guerre mondiale.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous