Aucun dirigeant noir à la tête des plus grandes entreprises britanniques (étude)

Seuls 10 dirigeants sur 297, soit 3,4%, sont issus d'une minorité ethnique au sein des cent grandes entreprises composant l'indice boursier FTSE-100, selon cette étude.

Green Park a passé en revue les trois plus hautes fonctions à savoir les président(e)s de conseil d'administration, les directeurs/trices généraux et financiers.

En dépit des engagements des entreprises et du gouvernement à améliorer la diversité, la part des dirigeant(e)s issu(e)s de minorités ethniques a à peine augmenté depuis 2014, date de la première étude Green Park.

Il n'y a même plus aucun très haut dirigeant noir dans le FTSE-100, une première depuis six ans. Le croisiériste américain Carnival est dirigé par un patron noir Arnold Donal, mais le groupe, mis à mal par la pandémie de coronavirus, est sorti de l'indice vedette de la Bourse de Londres.

En comptant l'ensemble des membres des conseils d'administration et des comités exécutifs, la part des dirigeants noirs atteint 1,1%, soit une baisse par rapport au 1,13% de 2014.

En revanche, la part des dirigeants issus d'autres minorités a augmenté sur la période.

Le rapport s'inquiète en outre du faible vivier de hauts cadres issus de la diversité et qui pourraient être les dirigeants de demain.

"Nous savons qu'il ne manque pas de candidats qualifiés pour occuper ces postes si les entreprises veulent bien regarder. Mais le sommet des entreprises britanniques reste obstinément blanc", souligne Trevor Phillips, président de Green Park.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous