Vaccination: pas d’accord définitif sur les personnes prioritaires parmi les 18-64 ans

Dans cet article
Vaccination: pas d’accord définitif sur les personnes prioritaires parmi les 18-64 ans

Jean Nève, Président du Conseil Supérieur de la Santé met en garde après la fuite « navrante » d’un document non définitif au terme d’une Commission interministérielle Santé ce mercredi après-midi. Pour le scientifique, il ne faut pas ce fier à cette liste provisoire. « Le Conseil Supérieur de la Santé qui a eu en charge la réalisation de cet important travail publiera sous peu son rapport complet et largement détaillé (adopté ce matin par le Collège du CSS) » précise encore Jean Nève. « C’est tout à fait prématuré de divulgué un rapport de 35 pages qui est encore en cours de finalisation. On bafoue les avis scientifiques en procédant de la sorte. »

Un accord de principe démenti

Un peu plus tôt ce mercredi matin on apprenait que les ministres de la Santé du fédéral et des entités fédérées avaient conclu un accord de principe sur les comorbidités ouvrant la voie à une vaccination prioritaire. Wouter Beke l’avait même annoncé aux médias.

Selon ce dernier, les 18-64 ans souffrant d’une maladie chronique des reins ou du foie ainsi que ceux atteints du syndrome de Down seront vaccinés prioritairement, tout comme les malades du sida et les patients en attente d’une greffe.

S’y ajouteront, dans le groupe de 45-64 ans, les personnes atteintes d’une maladie respiratoire chronique, celles souffrant d’obésité (BMI supérieur à 30), les diabétiques, les personnes atteintes de démence et celles ayant une tension artérielle trop élevée.

Les mutualités disposent des données nécessaires pour déterminer qui sont ces personnes, a encore expliqué Wouter Beke. Ce groupe sera vacciné après les plus de 65 ans, sans doute en mars et avril, a-t-il conclu.

Coronavirus: «Le Soir» répond à vos questions sur la vaccination

La Belgique dispose désormais de trois vaccins, ceux de Pfizer/BioNTech, Moderna et AstraZeneca afin de lutter contre le coronavirus. La première phase de vaccination a déjà commencé notamment dans les maisons de repos et pour les professionnels de soins de santé.

En mars va débuter, la vaccination pour les plus de 65 ans, les patients à risque et les fonctions dites « essentielles ». En juin, toutes les personnes âgées de plus de 18 ans qui souhaitent se faire vacciner pourront l’être dans un centre.

Lors d’une journée spéciale « vaccination », ce mardi 9 février, les journalistes du Soir avec l’aide d’experts feront le point sur la vaccination en Belgique et dans le monde et répondront à toutes les questions que vous vous posez.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous