Accueil Culture

Face au covid, la scène hausse le son

Une saison de créations sonores au Théâtre National, des apéros-radios à l’Ancre, une opération « plein les oreilles » au Rideau de Bruxelles : les metteurs en scène deviennent émetteurs de scène.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

C’est beau une idylle qui renaît. Celle entre le théâtre et la radio semble taillée pour ce refrain de Jeanne Moreau : « On s’est connu, on s’est reconnu, On s’est perdu de vue, on s’est r’perdu d’vue. On s’est retrouvé (…) Pourquoi se séparer ? » Dès son apparition, la radio s’est imposée comme un outil essentiel de diffusion du théâtre. Jusque dans les années 70, les « dramatiques radio » trouvaient une place de choix dans les programmations. Certaines d’entre elles, comme La Guerre des Mondes d’Orson Welles en 1938, sont même devenues des légendes. Puis, petit à petit, chacun pour soi est reparti. Dans l’tourbillon de la vie. La télé a largement détourné l’attention et, dans les années 90, il n’y avait guère plus que France Culture pour croire à la fiction audio.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Les livres d’influenceurs, ces succès qui dérangent

Le livre de l’ancienne candidate des « Marseillais » Jessica Thivenin est un des best-sellers de l’été. Avec les influenceurs, les éditeurs tirent le jackpot, tablant sur la force de leurs communautés. Pour les auteurs, le livre est vu comme un prolongement plutôt qu’un aboutissement.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs