Accueil Économie

Philippe Lamberts (Ecolo): «Les entreprises décideront seules ce qui est un secret d’affaires»

La directive sur la protection du secret des affaires, mise au vote jeudi à Strasbourg, pourrait miner la transparence sur le fonctionnement des entreprises et couper l’herbe sous le pied des lanceurs d’alertes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Jeudi, à Strasbourg, le Parlement européen pourrait adopter la directive sur la protection du secret des affaires. Un texte controversé qui va entraver le travail au quotidien des journalistes et intimider plus d’un candidat lanceur d’alerte. Elle vise à protéger les savoir-faire et les informations commerciales que les entreprises entendent conserver à l’abri des regards, et notamment de ceux de leurs concurrents.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs