Jean-Claude Fontinoy accusé d’avoir perçu un pot-de-vin de plusieurs dizaines de milliers d’euros

Jean-Claude Fontinoy accusé d’avoir perçu un pot-de-vin de plusieurs dizaines de milliers d’euros
Belga

Au début de l’été 2017, Jean-Claude Fontinoy, à l’époque expert au cabinet du ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, aurait reçu un montant cash de 50.000 euros de l’homme d’affaires Aldo Vastapane. Ce dernier voulait forcer une solution politique au litige opposant le prince Laurent à la Libye, sommée par un jugement belge de lui rembourser 48 millions d’euros investis à fonds perdus dans un projet environnemental.

Ces accusations de corruption figurent dans un procès-verbal dont l’existence est révélée ce jeudi par « Le Soir » et « Médor ». Le P.-V. a été rédigé par un magistrat expérimenté. Celui-ci affirme avoir assisté à une réunion privée, à l’automne 2020, où un membre du groupe Vastapane a tout raconté.

Le procès-verbal accusateur a été transféré du parquet général de Liège à celui de Bruxelles. Dans la capitale, la porte-parole du parquet général a confirmé l’information. Un P.-V. « comportant des accusations dirigées contre M. Jean-Claude Fontinoy » a bien été réceptionné par la justice bruxelloise. Une enquête est en cours au parquet de Bruxelles.

« Le Soir » et « Médor » ont rencontré le membre du groupe Vastapane qui accuse Jean-Claude Fontinoy. Cette personne-clé refuse tout commentaire. Même chose du côté du principal intéressé. Toujours président de la SNCB, étiqueté MR, Fontinoy dit avoir « pris l’habitude de ne plus faire de commentaires ». Depuis janvier 2020, il fait l’objet d’une enquête judiciaire, à Namur, où son patrimoine immobilier intrigue.

En charge de la Justice et de la Protection de l’Etat de droit, l’actuel commissaire européen Didier Reynders déclare ceci : « Ce n’est pas la première fois que j’entends des commentaires sur le sujet, mais je n’ai aucune information. »

Retrouvez notre enquête en intégralité sur LeSoir+

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous