Boris Johnson met en cause l’UE dans les frictions sur l’Irlande du Nord

Boris Johnson met en cause l’UE dans les frictions sur l’Irlande du Nord

Le Royaume-Uni et l’Union européenne poursuivront la semaine prochaine à Londres leurs discussions autour des tensions post-Brexit dans la province britannique d’Irlande du Nord, dont le Premier ministre britannique Boris Johnson tient l’UE pour responsable.

Lors de la session hebdomadaire des questions au Parlement, le chef du gouvernement conservateur a fustigé l’attitude de l’UE, qui, confrontée à des retards de livraisons de vaccins, a voulu introduire un mécanisme de contrôle des exportations qui devait initialement concerner l’Irlande du Nord, avant de faire machine arrière.

« Il est tout à regrettable que l’UE semble jeter des doutes sur l’accord du Vendredi saint, les principes du processus de paix, en semblant appeler à une frontière sur l’île d’Irlande », a déclaré Boris Johnson.

La pleine entrée en vigueur du Brexit au 1er janvier avait fait apparaître des contrôles douaniers pour les marchandises entre la Grande-Bretagne et la province britannique d’Irlande du Nord – dont certains ont été suspendus en début de semaine après des menaces visant les agents.

Ces nouvelles formalités, prévues dans le protocole nord-irlandais de l’accord de divorce négocié il y a plus d’un an entre Londres et Bruxelles, ont été dénoncées comme étant à l’origine de problèmes d’approvisionnement dans les supermarchés.

Elles avaient à l’origine été introduites pour éviter le retour d’une frontière physique entre la province britannique et la République d’Irlande, membre de l’UE, qui aurait risqué de mettre en péril le processus de paix qui a mis fin en 1998 à trois décennies sanglantes entre unionistes et républicains.

Les unionistes du DUP, attachés au maintien de l’Irlande du Nord sous la couronne britannique, ont dénoncé l’apparition d’une frontière en mer d’Irlande au sein même du Royaume-Uni.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous