Accueil Monde Europe

Coronavirus: la Hongrie se fie aux vaccins des géants de l’Est

Budapest parie sur le vaccin russe Spoutnik V et le chinois Sinopharm en pointant l’échec de l’achat mutualisé européen. Une position adoptée dans les Balkans et qui séduit l’Allemagne.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

C’est une tactique sans équivalent dans l’UE, mais pour combien de temps ? Le 29 janvier, une semaine après avoir commandé deux millions de doses de Spoutnik V dont 40.000 viennent d’arriver dans le pays, la Hongrie achetait cinq millions d’ampoules du vaccin chinois Sinopharm.

Quelques heures avant l’annonce officialisée par le ministère des Affaires étrangères, le dirigeant magyar Viktor Orbán déclarait sur la radio publique vouloir se faire injecter le Sinopharm quand son tour viendra, car « ce sont les Chinois qui connaissent le mieux le virus ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Staquet Jean-Marie, jeudi 4 février 2021, 19:56

    Il y a une partie clairement orientée dans l'article concernant la question du "rapprochement" avec les Chinois. Il faut clairement comprendre que les Hongrois parlent une langue finno-ougrienne et que le lien avec l'Asie n'a fondamentalement rien à voir avec Orban ou d'autres ni avec le pouvoir chinois actuel mais bien avec un besoin d'ordre culturel et le lien date de mille ans! De même, quand les Soviétiques ont voulu les couper de l'Ouest, ils ont littéralement foutu la m.... et ont toujours tout fait pour entretenir le maximum de contacts avec l'Ouest. De grâce, il faut essayer d'aller voir au-delà des fausses évidences et éviter de monter des faits en épingle pour justifier des interprétations hasardeuses (sinon, que dire d'Alibaba à Liège?). Dans ce pays, entretenir des relations avec la Chine n'est jamais interprété comme une manoeuvre anti-occidentale. Du reste, il est carrément scandaleux que dans certains pays occidentaux, des gens soient prêts à ne pas vacciner leur propre population uniquement pour refuser un produit russe ou chinois. Tout le monde a eu sa chance. Ceux qui ont raté, eh bien ils ont raté. C'est à eux de regarder le bout de leurs souliers et non aux autres d'avoir honte d'acheter là où la marchandise existe vraiment et arrive vraiment.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, jeudi 4 février 2021, 21:04

    Merci.

  • Posté par Patrick Yamedjeu, jeudi 4 février 2021, 20:24

    On ne pouvait mieux résumer la chose.

  • Posté par Patrick Yamedjeu, jeudi 4 février 2021, 19:50

    Jusqu'à preuve du contraire, on n'a pas vu des gens mourir parce qu'ils avaient reçu le vaccin Chinois ou Russe. Votre soi-disant sondage est du même niveau de votre affirmation dans ce journal que même les Russes refusaient leur vaccin. Sauf que depuis, son efficacité a été démontrée (pas par les Russes ). S'il vous plaît un peu d'objectivité dans les articles ne ferait pas de mal. La russophobie et la sinophobie ambiante fini par lasser.

  • Posté par Propronet Juste, jeudi 4 février 2021, 18:14

    Enfin un dirigeant intelligent

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs