Accueil Monde

Le régime de Téhéran pris la main dans le sac

Pris en flagrant délit en 2018, un diplomate iranien a été condamné par la justice belge pour terrorisme ce 4 février : un fait sans précédent dont il faut tirer les leçons.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 2 min

Il convient de ne pas sous-estimer la portée du verdict du tribunal correctionnel d’Anvers qui condamne lourdement ce 4 février un diplomate iranien (20 ans) et trois autres personnes jugées complices (entre 15 et 18 ans). Il s’agit bel et bien d’une grande première puisque jamais auparavant un diplomate de la république islamique d’Iran n’avait subi l’opprobre suprême d’une condamnation pour terrorisme (ici, il s’agissait d’une tentative d’attentat terroriste près de Paris en 2018).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Guerre en Ukraine: la chasse à de nouvelles sanctions européennes contre la Russie est ouverte

La présidente de la Commission européenne a déjà éventé quelques pistes. Les jours à venir diront si l’unanimité des Vingt-Sept pourra être rassemblée autour de ce programme. La Russie, violemment critiquée à l’ONU après les annonces de mercredi, s’est défendue jeudi lors d’une réunion du Conseil de sécurité. Mais n’a convaincu personne.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs