Accueil Société

Attentat manqué de Villepinte: peine maximale pour l’agent de l’État iranien

Assadollah Assadi a été condamné à la peine maximum de 20 ans de prison par le tribunal d’Anvers. Avec trois complices, il avait projeté un attentat contre un rassemblement d’opposants au régime de Téhéran en France. Une tentative déjouée in extremis par la justice antiterroriste belge.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le procès de l’attentat manqué de Villepinte s’est clôturé ce jeudi à Anvers : le diplomate iranien qui a fomenté l’attentat, Assadollah Assadi, écope de 20 ans de prison, le couple d’Iraniens de Wilrijk (Anvers) qui l’avait aidé est condamné à 15 ans de prison pour lui et 18 ans pour elle. Ils sont, comme le quatrième du groupe qui écope de 17 ans, déchus de leur nationalité belge, le tribunal estimant qu’ils ont trahi leur statut « dans le but d’effrayer la population et de mettre la Belgique et la France en difficulté ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Rousseaux leon, jeudi 4 février 2021, 20:13

    Dans 6 mois l'échange est fait

  • Posté par Dupont Vincienne, jeudi 4 février 2021, 21:02

    @Rousseaux Léon - ce serait une excellente nouvelle !

  • Posté par Dupont Vincienne, jeudi 4 février 2021, 20:03

    @ Patrick Yamedjeu. Puisse votre voeu être entendu. Si les "espions" ou soi-disant espions arrêtés en Iran pouvaient n'être condamnés qu'à 20 ans de prison, ce serait déjà un grand progrès. Pour rappel, ce pays a condamné Ahmadreza Djalali, professeur à la VUB à la peine de mort pour des faits non prouvés qui, s'ils étaient avérés, seraient beaucoup moins graves que la préparation d'un attentat.

  • Posté par Patrick Yamedjeu, jeudi 4 février 2021, 21:09

    Là où vous avez raison, c'est que eux, n'auront pas d'état d'âme dans la sanction.

  • Posté par Dupont Vincienne, jeudi 4 février 2021, 20:02

    @ Patrick Yamedjeu. Puisse votre voeu être entendu. Si les "espions" ou soi-disant espions arrêtés en Iran pouvaient n'être condamnés qu'à 20 ans de prison, ce serait déjà un grand progrès. Pour rappel, ce pays a condamné Ahmadreza Djalali, professeur à la VUB à la peine de mort pour des faits non prouvés qui, s'ils étaient avérés, seraient beaucoup moins graves que la préparation d'un attentat.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs