Accueil

Les Pays-Bas veulent interdire les centrales au charbon, RWE réclame des indemnités

Le géant allemand de l'énergie RWE réclame à l'Etat néerlandais une compensation à son projet d'interdire la production d'électricité à l'aide de centrales au charbon. L'entreprise estime qu'elle pourrait subir 1,4 milliard d'euros de dommages, a indiqué jeudi le ministre néerlandais de l'Economie et du Climat, Bas van 't Wout, au parlement.
Temps de lecture: 2 min

RWE est propriétaire de la centrale électrique au charbon de Eemshaven, aux Pays-Bas. D'ici le 1er janvier 2030, celle-ci devra cesser d'utiliser du charbon pour produire de l'électricité. Les Pays-Bas veulent ainsi réduire leurs émissions de gaz à effet de serre tel que le CO2.

Le ministère néerlandais souligne que les entreprises énergétiques disposeront de suffisamment de temps pour s'adapter à cette interdiction et pour récupérer autant que possible les investissements déjà consentis. Il l'a précisé à RWE lors d'une discussion qui a eu lieu en décembre.

L'entreprise allemande, arrivée sur le marché néerlandais en 2009 avec le rachat d'Essent, reste toutefois insatisfaite. En Allemagne, les entreprises reçoivent une compensation si elles souffrent financièrement de la législation qui veut mettre un terme à l'utilisation du charbon dans la production d'énergie d'ici 2038. Aux Pays-Bas, ce n'est pas envisagé. "Nous ne trouvons pas cela légal", a réagi un porte-parole de RWE. L'entreprise a dès lors sollicité l'ouverture d'un dossier d'arbitrage au Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (ICSID) à Washington.

L'Etat néerlandais se prépare à s'y défendre, a prévenu le ministre van 't Wout.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs