L’école changera de rythme en 2022

L’école changera de rythme en 2022
Reuters

La ministre de l’Éducation Caroline Désir a confirmé en commission de l’Education cette semaine sa volonté de modifier fondamentalement les rythmes scolaires. En septembre dernier elle l’annonçait au Soir<UN>: cette réforme aboutira avant la fin de la législature. Au député Nicolas Janssen (MR) qui l’interrogeait à ce sujet, elle a précisé vouloir aboutir très vite : « Le Gouvernement dans son ensemble, a déjà convenu de l’agenda pour ce faire : nous parlons de la rentrée de septembre 2022 ».

L’enjeu dépasse cependant largement le cadre de l’école, raison pour laquelle des consultations sont et seront menées auprès des secteurs concernés. « Nous le savons, cette réforme représente un enjeu important pour l’amélioration des conditions d’apprentissage et de développement des élèves. Au-delà de l’univers scolaire, cette réforme aura aussi des répercussions sur l’ensemble de la société ».

De quoi parle-t-on précisément ? Du rythme de l’année – pas de la journée – qui pourrait aboutir à alterner des périodes de sept semaines de cours avec deux semaines de congé. Ce qui supposerait d’allonger d’une semaine les vacances de Toussaint et de Carnaval et de raccourcir d’une semaine les vacances d’été. Avec le covid, constate le député MR, « la conjoncture sanitaire a permis d’expérimenter de nouveaux rythmes et aura probablement donné un coup d’accélérateur à la réforme ».

« Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a l’intention d’annoncer ces mesures au printemps prochain », a également indiqué la Ministre Désir dans sa réponse.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous