Accueil

Dix cas de variants sud-africains sur les 30 détectés à Arlon

Au total, les tests génomiques effectués au départ des échantillons positifs font apparaître qu’un sur trois est dû au variant sud-africain, suspecté d’être plus contagieux.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Après la découverte, vendredi dernier, de plusieurs infections au covid, dont un cas de variant sud-africain, l’école Saint-Bernard d’Arlon avait testé l’ensemble du personnel et des élèves le week-end dernier. Plus de trois clusters ayant été identifiés par les résultats des tests, l’école a dû fermer ses portes (jusqu’au mardi 9 février inclus). Les enfants et leurs professeurs ont été placés en quarantaine. Des analyses approfondies (séquençages génomiques) ont été réalisées, qui révèlent que sur les 30 cas positifs, 10 sont dus au variant sud-africain suspecté d’être plus facilement transmissible. Dès qu’elle a pris connaissance de ces résultats, la cellule de crise composée des autorités locales et d’acteurs du milieu médical s’est réunie mercredi. Elle a appelé la population arlonaise à continuer d’adopter un comportement responsable dans la stricte application des mesures sanitaires. Les personnes négatives parmi les élèves et le corps enseignant de Saint-Bernard sont ainsi appelées à se faire à nouveau tester ce samedi.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs