Elio Di Rupo plaide pour des réouvertures: «La situation actuelle ne peut pas durer»

Elio Di Rupo plaide pour des réouvertures: «La situation actuelle ne peut pas durer»

A quelques heures de la réunion du comité de concertation, le ministre-président wallon Elio Di Rupo a confirmé vendredi matin, implicitement, la perspective d’une réouverture des salons de coiffure.

Interrogé par Bel RTL, il a également dit espérer que l’on autorisera le redémarrage des activités d’autres métiers de contact ou qu’à défaut on leur donne des perspectives : « La situation ne peut pas durer telle qu’elle existe actuellement. On doit parler de nos concitoyens, écouter leur désarroi et faire en sorte de les sortir de leur souffrance actuelle, donner des perspectives notamment aux jeunes et à certains métiers », a-t-il indiqué. Avant d’ajouter : « C’est une situation intenable. Je crois que progressivement, on doit ouvrir. Cet après-midi, je défendrai l’idée d’ouvrir les salons de coiffure et faire en sorte que dès samedi 13, les coiffeurs puissent travailler ». Il plaidera aussi, a-t-il dit, « pour qu’on puisse rouvrir les parcs animaliers qui, comme « tout ce qui est en plein air et bien organisé » doivent pouvoir être ouvert, sur rendez-vous, a-t-il estimé.

En ce qui concerne les coiffeurs, M. Di Rupo a indiqué que des protocoles renforcés « au sujet de la ventilation » étaient à l’étude. Selon lui, les professionnels tels que ceux-ci devront mesurer le taux de C02 de leur établissement afin de vérifier qu’il y a une bonne ventilation.

Le ténor socialiste s’est enfin dit favorable à une révision à la hausse du seuil de 800 infections par jour actuellement fixé pour permettre un déconfinement « beaucoup plus raisonnable et rapide ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous