Un contre-la-montre pour lancer le Giro: plusieurs obstacles entre Evenepoel et le rêve d’un maillot rose immédiat

Remco Evenepoel
Remco Evenepoel - Photo News

Les contours de l’édition 2021 du Tour d’Italie se précisent de jour en jour. Jeudi, les organisateurs ont dévoilé le parcours des trois premières étapes de la 104e édition et vont bientôt dévoiler la suite du programme. Des arrivées au sommet au Blockhaus, au Zoncolan et aux Tre Cime di Lavaredo sont évoquées et pourraient bientôt être confirmées.

Annoncé déjà sur le Giro 2020 et désormais sur le Giro 2021, Remco Evenepoel espère tirer profit de ce départ contre-la-montre pour prendre déjà une petite avance sur ses adversaires à la victoire finale (Nibali, Pinot, Landa) auxquels s’est ajouté Egan Bernal.

« Remco va certainement trouver ce prologue initial très chouette », a fait savoir Wilfried Peeters, son directeur sportif chez Deceuninck Quick-Step dans les colonnes de Het Laatste Nieuws.

Peut-on dès lors déjà rêver d’un Remco Evenepoel en rose au terme de la première étape ? La prudence est encore de mise avec le phénomène de 21 ans qui ne s’est pas encore totalement remis de sa chute au Tour de Lombardie. Les prochaines semaines seront donc importantes pour pouvoir déterminer les ambitions d’Evenepoel. « Des examens médicaux sont prévus. Sur bases de ceux-ci, on décidera quand il pourra recommencer à rouler », a précisé Peeters.

L’espoir est évidemment de revoir Evenepoel à son meilleur niveau le 8 mai prochain. Dans ce cas-là, il pourra gagner du temps sur ses adversaires pour le général… mais aura énormément de fil à retordre pour se parer immédiatement de rose. En dehors de la présence de Bernal, le team Ineos a également confirmé la présence de Filippo Ganna, champion du monde de la spécialité et dominateur des trois CLM du Giro 2020.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous