Accueil Belgique Politique

Succession de Milquet: il faudra remplacer sans augmenter le nombre de ministres

On connaîtra le (la) remplaçant(e) Joëlle Milquet sous peu. Un os : Benoît Lutgen va devoir remplacer une bosseuse hors catégorie par un(e) seul(e) excellence. Une opération qui ne sera pas simple.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

C’était à l’été 2013. Marie-Dominique Simonet (CDH), ministre de l’Education, annonce qu’elle démissionne pour raisons de santé. Qui va la remplacer ? Pendant deux jours, la presse fait tourner les hypothèses-les-plus-probables. On parle de Catherine Fonck, de Julie de Groote et, même, de Joëlle Milquet… Benoît Lutgen laisse un peu flotter le suspense avant de sortir de son béret une (quasi) inconnue qui force la presse à googleliser son patronyme. Elle s’appelle Marie-Martine Schyns. C’est la surprise du chef.

À savoir : imprévisible, le président du CDH aime déjouer les pronostics, comme s’il s’agissait, par fierté, de montrer qu’il n’est pas lié par les «élucubrations » de la presse.

Osons-en quand même, des élucubrations.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Eric Lavenne, mercredi 13 avril 2016, 16:44

    Augmenter le nombre de ministres... Et non; même moi, je n'y avais pas songé,en ces temps prolixes !

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs