Accueil Culture

Venise garde ses masques et renonce à son carnaval

Ses musées sont fermés, ses biennales d’art et d’architecture reportées, et Venise a en outre dû annuler son carnaval... La Cité des doges fait contre mauvaise fortune bon cœur et veut organiser des festivités virtuelles.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Un tapis négligé de confettis, plumes et serpentins recouvrant des ruelles parfaitement silencieuses et désertes. Cette année, la Cité des doges est en berne. Son carnaval, l’un des plus célèbres au monde, n’aura pas lieu. En raison de la pandémie, l’administration de la ville de Venise a décidé d’annuler tous les défilés, le lâcher des ballons, les processions et, surtout, l’Envol de l’ange, coup d’envoi officiel de ce rituel populaire qui remonte au Moyen Age.

« Cette année, Venise est triste. Pas d’enfants déguisés ou de fêtes, aucune parade à l’horizon… Nous allons peut-être voir débarquer, ce week-end, des habitants de la terre ferme, arborant leurs beaux costumes pour un selfie fugace à la place Saint-Marc. Mais, en raison des risques sanitaires, j’espère qu’ils ne seront pas trop nombreux… », avoue, avec amertume, Anna Maria De Sabbata, une Vénitienne à la retraite.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs