Frank Vandenbroucke: «Ce n’est pas le début d’une nouvelle série d’assouplissements»

Frank Vandenbroucke: «Ce n’est pas le début d’une nouvelle série d’assouplissements»

Ce n’est pas le début d’une nouvelle série d’assouplissements. La vraie perspective ne viendra que lorsque les personnes vulnérables auront été vaccinées », a déclaré le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke à la VRT à l’issue du Comité de concertation.

« Quand les personnes vulnérables auront été vaccinées, nous pourront alors progressivement rouvrir une vie normale pour tous. Nous devons éviter que les gens souffrent gravement, soient hospitalisés voire meurent », a-t-il continué.

Une perspective de retour à la vie normale une fois cet objectif atteint ? Vandenbroucke ne veut pas annoncer de date butoir. « Je ne veux pas donner de faux espoirs aux gens, c’est encore pire que l’incertitude ».

Le premier assouplissement à voir le jour concerne donc les coiffeurs, qui pourront rouvrir leurs portes à partir du 13 février. « Nous savons que les virologues disent qu’il faut être prudent avec cela, mais nous pensons que cela peut être fait dans des conditions strictes », a déclaré le ministre de la Santé. « Il y a toujours un risque quand on permet plus de contacts. C’est pour cela que tout doit être fait très soigneusement, étape par étape. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous