Accueil Économie Finances

La crise sanitaire a creusé un trou de 35,6 milliards d’euros dans le budget

Ce déficit total est, en chiffres absolus, le plus lourd de l’histoire en Belgique.

Temps de lecture: 1 min

La crise économique et sanitaire laisse les finances publiques belges exsangues. Elle a en effet creusé un trou de 35,6 milliards d’euros dans le budget, écrit samedi L’Echo.

En 2020, le déficit s’est élevé à 10,04% du produit intérieur brut (PIB), soit un trou de 44,9 milliards d’euros, selon les chiffres du budget définitifs qu’a pu obtenir le journal.

Ce trou abyssal a surtout été creusé par les énormes dépenses consenties par les pouvoirs publics pour compenser la chute de l’activité économique. Vient s’y ajouter la perte de recettes fiscales et parafiscales. Pour arriver à un impact de la crise estimé en 2020 à 35,6 milliards (8,1% du PIB).

Au début de la crise, la Belgique affichait déjà un déficit de 9,3 milliards d’euros (1,95% du PIB).

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Desmet Marc, lundi 8 février 2021, 21:15

    Pour boucher le"trou", voici les adresses paradisiaques ou se trouve l'argent fraudé au belges: Guatemala, Panama, Andorre, Autriche, Bulgarie, Campione (Italie), Chypre, Estonie, Gibraltar, Guernsey, Ile de Man, Irlande, Jersey, Lettonie, Liechtenstein, Luxembourg, lte, Monaco, Pays-Bas, Royaume-Uni, San Marin, Slovénie, Suisse, Turquie, Vatican, Bahrain, Dubai (UAE), Israel, Jebel Ali (UAE), Liban, Oman, Qatar, Ras al-Khaimah (UAE). Notez bien que ceux là viennent parfois planquer leurs sous chez nous... Au fait, combien avez vous d'intérêts sur votre livret d'épargne?

  • Posté par Hubert Wynands, lundi 8 février 2021, 17:45

    Chaque année des dizaines de milliards d’€ échappent à l’impôt. Avec un peu de volonté , comme en donnant les outils et moyens adéquats à l’ISI et en adapta tant la législation fiscale il devrait être possible d’aller en repêcher une bonne partie. Au lieu de cela nos dirigeants font tout pour affaiblir la capacité de perception de ces milliards qui foutent le camp vers des paradis fiscaux. On se contente de massacrer fiscalement les salariés et les petits indépendants. On réduit les dépenses dans les soins de santé et on alimente la gabegie du de notre CON fédéralisme à la Belge avec ses multicouches de pouvoir décisionnel où tout le monde est compétent mais jamais responsable et qui permet aussi de planquer des nuées de copains qui peuvent venir se goinfrer sur le compte des couillons qui travaillent et paient leurs impôts.

  • Posté par Pire Bernard, lundi 8 février 2021, 20:48

    Vous avez absolument raison : ce sera le citoyen lambda qui va payer. Payer la "solidarité" pour un gouvernement qui a été incapable de prendre les bonnes décisions, qui a raboté les budgets de domaines aussi essentiels que la santé année après année, qui a raisonné dans cette crise en terme d'immédiat plus qu'à long terme et qui a définitivement coulé notre économie à coups de campagne médiatique, dans la panique et en se cachant derrière un panel d'experts... en rien. Je ne dirai jamais assez de mal de tous ces hurluberlus qui nous "gouvernent", qu'ils soient de gauche comme de droite d'ailleurs. Une collection de tocards, de "fils à papa" plus préoccupés de leurs intérêts que d'autre chose.

  • Posté par Albin S. Carré, samedi 6 février 2021, 13:26

    Une dette, cela s'efface!

  • Posté par Delpierre Bernard, mardi 9 février 2021, 18:19

    Il faudrait aussi expliquer où le nouvel endettement (car j'imagine que votre scénario ne modifie en rien le rapport négatif entre recettes et dépenses (même hors dette) va trouver des créanciers assez stupides pour prêter à des États insolvables ou qui refusent de rembourser leurs dettes.... antérieures.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références références Tous les jobs