Accueil

A droite, autour de Bertrand, l’embouteillage

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 1 min

Le président de la région Hauts-de-France, qui briguera sa réélection aux élections locales de juin (si elles ne sont pas reportées) est le plus actif des candidats à droite. Gaulliste social, en rupture avec son parti LR, l’ancien ministre de la Santé soigne depuis longtemps sa stature tout en s’occupant d’un territoire gangrené par l’extrême droite. Mais il est loin d’être seul. Le chef des sénateurs LR, Bruno Retailleau, fait campagne sur le même créneau conservateur que François Fillon en 2017. D’autres n’ont pas dit leur dernier mot : la présidente de la Régon Ile-de-France, Valérie Pécresse, ou l’ancienne ministre Rachida Dati, qui avait mené une campagne ultra-offensive lors des dernières municipales à Paris. Michel Barnier, l’ancien négociateur du Brexit, veut aussi mystérieusement « être utile ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs