Echarpes, foulards et bandanas ne pourront plus être utilisés comme moyen de protection contre le coronavirus

Echarpes, foulards et bandanas ne pourront plus être utilisés comme moyen de protection contre le coronavirus
Photo News

Le Moniteur a publié dimanche l’arrêté royal qui interdit l’emploi des écharpes, foulards et bandanas comme moyens de protection contre la propagation du coronavirus, comme le préconisait un avis rendu mardi par le Risk Assessment Group (RAG) sur le port du masque et avalisé vendredi par le comité de concertation.

Les nouvelles règles entreront en vigueur le samedi 13 février. L’arrêté royal, signé par la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V), permet l’utilisation «d’un masque ou (de) toute autre alternative en tissu (masque sans ventilation, fabriqué en tissu ou en matériau jetable, qui s’ajuste étroitement sur le visage, couvre le nez, la bouche et le menton)» pour «empêcher la contamination par un contact entre personnes».

Le texte ne reprend toutefois pas la recommandation des experts du RAG qui conseillait fortement de porter un masque au bureau même si la distance d’1,5 mètre peut être maintenue.

Le ministre de la Santé publique, Frank Vandenbroucke (SP.A), avait expliqué vendredi lors de la conférence de presse à l’issue du comité de concertation que le gouvernement laissait cette décision aux partenaires sociaux. L’AR publié dimanche reprend toutes les décisions prises par le dernier comité de concertation, qui rassemble les principaux ministres du gouvernement fédéral et les ministres-présidents des entités fédérées.

Il s’agit notamment de la réouverture des salons de coiffure et des barbiers, autorisée à partir de samedi prochain, selon un protocole très strict.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous