Accueil Belgique Politique

Désavoué, Francken rate une marche vers le sommet de la N-VA

L’ancien secrétaire d’Etat à la migration perd l’élection à la vice-présidence, vue comme un tremplin pour la succession de Bart De Wever. Face à la montée du Vlaams Belang, la N-VA est prête pour un positionnement plus social.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 3 min

Tout le monde le donnait gagnant, il a perdu. Theo Francken ne sera pas le dauphin de Bart De Wever. Les parlementaires et militants de la N-VA ont préféré Lorin Parys, député au parlement flamand, et Valerie Van Peel, membre du parlement fédéral, pour occuper la vice-présidence du parti nationaliste. Le score a tout d’une claque, puisque les deux concurrents de Theo Francken ont été élus au premier tour, leur rival ne dépassant pas les 46 %, selon plusieurs témoins, loin devant Assita Kanko, députée européenne et ancienne élue MR passée dans les rangs nationalistes. A la dureté des chiffres s’ajoute aussi le fait que le gros contingent des électeurs est constitué des militants bénévoles des sections locales, que Theo Francken était parvenu à séduire de longue date lors de ses nombreux meetings à travers la Flandre et à Bruxelles.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Jérôme De Greef, lundi 8 février 2021, 12:23

    Bien fait pour sa (sale) gueule :-)))

  • Posté par Jérôme De Greef, lundi 8 février 2021, 12:22

    Bien fait pour sa gueule :-)))

  • Posté par Van Obberghen Paul, lundi 8 février 2021, 11:19

    Je pense que Theo Francken, sans avenir à la NVA, finira par passer au Belang, plus en ligne avec ses convictions nationalistes et xénophobes. Ses électeurs en ont sans doute déjà pris le chemin. Il n'est pas du tout impossible que ce vote lui montre discrètement la direction de la porte.

  • Posté par Surmont Willy, dimanche 7 février 2021, 22:55

    Quand je lis les tweets des dirigeants de la nva et de ses adeptes, nous sommes en plein délit de trahison et de xénophobie! Pas de quoi être fier d'appartenir à leur parti!!

  • Posté par Van Obberghen Paul, lundi 8 février 2021, 11:28

    C'est une question politique uniquement, pas une question de morale. La NVA est nationaliste, certes, mais pas xénophobe pour autant. Le Belang est clairement nationaliste ET xénophobe, ce qui le distingue de la NVA. Pour ce qui est de Theo Francken en particulier, le doute reste permis, il est vrai.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs