Marc Van Ranst sur le variant sud-africain: «Important de le garder hors de notre pays autant que possible»

Dans cet article
Marc Van Ranst sur le variant sud-africain: «Important de le garder hors de notre pays autant que possible»
Pierre-Yves Thienpont

Ce dimanche, l’Afrique du Sud a suspendu temporairement dimanche son programme de vaccination contre le Covid-19, qui devait démarrer dans les prochains jours avec un million de vaccins développés par Oxford et AstraZeneca, après une étude révélant une efficacité « limitée » contre le variant sud-africain.

Cette étude, réalisée par l’université du Witwatersrand à Johannesburg, affirme que le vaccin britannique offre une « protection limitée contre les formes modérées de la maladie dues au variant sud-africain, chez les jeunes adultes ».

Le virologue Marc Van Ranst a réagi à cette actualité. « Il sera important de garder ce variant hors de notre pays autant que possible », a écrit le virologue sur son compte Twitter.

Coronavirus: «Le Soir» répond à vos questions sur la vaccination

La Belgique dispose désormais de trois vaccins, ceux de Pfizer/BioNTech, Moderna et AstraZeneca afin de lutter contre le coronavirus. La première phase de vaccination a déjà commencé notamment dans les maisons de repos et pour les professionnels de soins de santé.

En mars va débuter, la vaccination pour les plus de 65 ans, les patients à risque et les fonctions dites « essentielles ». En juin, toutes les personnes âgées de plus de 18 ans qui souhaitent se faire vacciner pourront l’être dans un centre.

Lors d’une journée spéciale « vaccination », ce mardi 9 février, les journalistes du Soir avec l’aide d’experts feront le point sur la vaccination en Belgique et dans le monde et répondront à toutes les questions que vous vous posez.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous