Les Bourses européennes et Wall Street continuent à sourire, en attendant la relance

A Paris, le CAC 40 prenait 0,66% à 12h50. Francfort gagnait 0,30%, Milan 1,50% et Madrid 0,47%. Ces quatre indices ont conclu vendredi leur plus belle semaine depuis novembre avec des gains entre 4,6% et 7%. Francfort évoluait lundi au niveau de son record absolu en séance.

Londres gagnait pour sa part 1,07% dans le sillage de sa meilleure semaine depuis janvier.

Les contrats à terme à Wall Street laissaient présager une ouverture en hausse de 0,36% sur le Dow Jones, 0,42% sur le Nasdaq et 0,39% sur le S&P 500, après des records vendredi sur les deux derniers indices.

Plus tôt lundi, l'indice Nikkei à Tokyo a bondi de 2,12%, l'indice composite de Shanghai de 1,03%, et Hong Kong a gagné 0,11%.

Après une année de pandémie et alors que de nombreux Etats sont confinés, quelques lumières apparaissent au bout du tunnel.

Les nouvelles contaminations au coronavirus ont décéléré dans le monde pour la troisième semaine consécutive, atteignant leur niveau le plus bas depuis fin octobre, selon une base de données de l'AFP.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril a franchi lundi la barre des 60 dollars pour la première fois depuis plus d'un an, et évoluait à 60,09 dollars (+1,26%) vers 12h50.

Le baril américain de WTI pour le mois de mars s'appréciait dans le même temps de 1,20% à 57,53 dollars.

Le dollar montait légèrement (+0,07%) 1,2033 dollar pour un euro.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous