Kyrgios répond à Djokovic: «En dehors du court, je me comporte bien alors que lui a fait la fête torse nu en pleine pandémie»

EPA
EPA

Nick Kyrgios et Novak Djokovic ne partiront jamais en vacances ensemble, c’est un doux euphémisme de l’écrire. Alors que l’Australien a pris l’habitude de s’en prendre au Serbe publiquement, le N.1 mondial a réagi, par presse interposée, ce week-end. S’il éprouve une certaine forme de respect pour le style de jeu de Kyrgios, la donne est bien différente dans la vie quotidienne. « Il fait du bien au sport. Je le respecte pour son tennis. Il est très talentueux, il a prouvé qu’il avait les qualités pour battre tout le monde. Mais en dehors du court, je n’ai pas beaucoup de respect pour lui, pour être honnête. Je n’en dirai pas plus », indiquait Djokovic.

Il n’en fallait évidemment pas davantage pour faire sortir l’Australien de ses gonds, reconnu sur le circuit pour son côté authentique. Avide de « sang » et de clash, il n’a pas pu s’empêcher de réagir après sa victoire au premier tour de l’Open d’Australie, au détriment du Portugais Federico Silva. « Novak est un grand joueur mais c’est un garçon très étrange. Ça serait plus logique qu’il dise qu’il ne me respecte pas sur le court. Je crois qu’en dehors du court, je me comporte bien, notamment pendant la pandémie. Je livrais de la nourriture aux gens qui ne pouvaient pas se ravitailler. J’ai été très prudent, je ne voulais propager le virus à personne. Alors que lui a fait la fête torse nu en pleine pandémie… », a répondu Kyrgios en conférence de presse.

Voilà qui a le mérite d’être clair et assez symptomatique de leur relation. Et ce n’est sans doute pas terminé…

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • belgaimage-156992238-full

    Par Yves Simon

    Tennis

    Anvers, port d’attache d’Andy Murray

  • Le moment historique où Ruben Bemelmans valide la «remontada» belge contre la Bolivie: 7-6, 6-2 contre Mulker Dellien.

    Par Yves Simon

    Tennis

    Johan Van Herck après la victoire belge en Coupe Davis: «C’est le début d’un nouveau cycle»

  • Van Herck, Gillé, Geerts, Bergs, Bemelmans et Vliegen sont prêts à relever le défi. @DR

    Par Yves Simon

    Coupe Davis - Fed Cup

    Ils veulent raviver la flamme de la Coupe Davis

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous