Coronavirus: les experts de l’OMS examinent le vaccin d’AstraZeneca dont l’efficacité est en question

Une infirmière administre le vaccin Oxford/AstraZeneca à une personne âgée de 72 ans, à Londres, au Royaume-Uni.
Une infirmière administre le vaccin Oxford/AstraZeneca à une personne âgée de 72 ans, à Londres, au Royaume-Uni. - Photo News

Les experts de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) examinent lundi le vaccin anti-Covid-19 d’AstraZeneca, dont l’efficacité est désormais en question pour les plus âgés et contre le variant sud-africain du virus, l’Afrique du Sud allant même jusqu’à suspendre sa campagne d’immunisation.

Le vaccin AstraZeneca/Oxford, que le Royaume-Uni a été le premier à administrer massivement à sa population dès décembre, a déjà été approuvé par plusieurs autres pays et par l’Union européenne. Mais certains pays, dont la Belgique ont préféré le recommander uniquement pour les moins de 65 ans voire 55 ans, faute de données suffisantes sur son efficacité pour les plus âgés.

Dimanche, l’Afrique du Sud a suspendu le démarrage de son programme de vaccination, qui devait avoir lieu dans les prochains jours avec un million de vaccins AstraZeneca, après une étude révélant une efficacité « limitée » contre le variant local du virus.

Selon les premiers résultats de cette étude, ce vaccin est efficace à seulement 22 % contre les formes modérées du variant sud-africain. Aucun résultat n’est encore disponible sur son efficacité contre les formes graves.

Moins probant, moins coûteux

« Les premiers résultats semblent confirmer que la mutation du virus détectée en Afrique du Sud peut se transmettre à la population déjà vaccinée », indique un communiqué sur cette étude de l’université du Witwatersrand à Johannesburg, qui n’a pas encore été examinée par des pairs.

« Nous pensons que notre vaccin protégera quand même contre les formes graves de la maladie », a affirmé pour sa part un porte-parole d’AstraZeneca.

Lundi, le comité stratégique des experts en immunisation de l’OMS se réunit en visioconférence pour formuler des recommandations provisoires quant à l’utilisation de ce vaccin. Ce groupe consultatif de 15 experts, baptisé SAGE, accordera « une attention particulière » à la question de « l’utilisation du vaccin sur les adultes les plus âgés », selon l’OMS.

Des recommandations sur les personnes à qui il devrait et ne devrait pas être administré seront rendues publiques dans la semaine, toujours selon l’OMS.

Au cours de cette même réunion, AstraZeneca devait faire une présentation sur les données de sécurité et d’efficacité de son vaccin, également connu sous le nom d’AZD1222, ainsi que sur les résultats des trois phases de tests sur l’homme.

Avec une efficacité moyenne pour l’heure de 70 %, le vaccin d’AstraZeneca/Oxford est moins probant pour l’instant que ceux de Pfizer/BioNTech ou de Moderna, dont l’efficacité dépasse les 90 %. Mais ce vaccin utilise une technologie plus traditionnelle, ce qui le rend moins coûteux, plus facile à stocker puisqu’il peut être conservé dans des réfrigérateurs et non à très basse température, et donc plus adapté à des campagnes de vaccination massives.

La pandémie de coronavirus a fait plus de 2,31 millions de morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP lundi. Plus de 106 millions de cas ont été diagnostiqués.

Coronavirus: «Le Soir» répond à vos questions sur la vaccination

La Belgique dispose désormais de trois vaccins, ceux de Pfizer/BioNTech, Moderna et AstraZeneca afin de lutter contre le coronavirus. La première phase de vaccination a déjà commencé notamment dans les maisons de repos et pour les professionnels de soins de santé.

En mars va débuter, la vaccination pour les plus de 65 ans, les patients à risque et les fonctions dites « essentielles ». En juin, toutes les personnes âgées de plus de 18 ans qui souhaitent se faire vacciner pourront l’être dans un centre.

Lors d’une journée spéciale « vaccination », ce mardi 9 février, les journalistes du Soir avec l’aide d’experts feront le point sur la vaccination en Belgique et dans le monde et répondront à toutes les questions que vous vous posez.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous