Liverpool sans défense et sans certitudes: le champion d’Angleterre n’en finit plus de décevoir

@News
@News

Pour la défense du titre de champion d’Angleterre, c’est probablement râpé : Liverpool, plombé par son arrière-garde, a sombré dimanche contre Manchester City (4-1) en Premier League et s’avance fragilisé avant son huitième de finale contre Leipzig la semaine prochaine en Ligue des champions.

Rien ne va plus chez les Reds, champions sortants mais tristes quatrièmes de Premier League, 10 points derrière le leader City.

Dimanche, les deux erreurs du gardien brésilien Alisson Becker, qui ont réduit à néant les efforts de Mohamed Salah et ses coéquipiers pour tenter de revenir dans le match, ont offert une victoire facile aux Citizens, portés par Ilkay Gundogan et Phil Foden.

Cette défaite, la troisième de suite à Anfield – une première pour les Reds depuis 1963 – a plombé les espoirs de titre d’une équipe méconnaissable, en l’absence de son taulier défensif Virgil Van Dijk et toujours sans le soutien de son public en raison du huis clos sanitaire.

Une défaite évitable selon Jürgen Klopp, qui a plaidé l’accident. « Nous avons marqué notre but (sur un penalty de Salah à la 63e) et à ce moment-là, il était possible que le jeu aille dans notre sens, mais Alisson a fait deux erreurs énormes », a déclaré l’entraîneur allemand. « À part cela, le match se termine sur un score de 1-1. Notre performance a été suffisamment bonne pour qu’il y ait au moins un match nul ».

« Beaucoup d’excuses »

« Ils se trouvent beaucoup d’excuses », a toutefois réagi Roy Keane, ancien milieu de terrain de Manchester United et consultant pour Sky Sports. « Pour moi, ils assument mal leur rang de champions. »

« On peut perdre un match de football mais tout dépend de la manière dont on est battu », a-t-il asséné.

L’absence de Van Dijk, blessé gravement au genou en octobre dernier, a grandement fragilisé une défense quasiment imprenable ces deux dernières saisons. Les Reds avaient en effet enchaîné 68 matchs de Premier League sans défaite à domicile, avant de chuter face à Burnley fin janvier, lançant une série noire.

Les blessures des défenseurs centraux Joel Matip et Joe Gomez ont placé Jürgen Klopp dans une situation délicate. Le technicien allemand est contraint de bricoler, en faisant reculer ses deux milieux de terrain, le capitaine anglais Jordan Henderson et l’ancien monégasque Fabinho, en défense centrale.

Ces choix contraints, combinés à l’inefficacité inhabituelle du trio d’attaque Mané-Firmino-Salah, et une baisse de forme de certains de ses cadres, ont métamorphosé une équipe des Reds qui épatait par sa solidité et son jeu collectif.

La C1 pour sauver la saison ?

Pour suppléer ses défenseurs blessés et tenter de retrouver la solidité qui faisait sa force, Liverpool a enregistré les arrivées de Ben Davies et Ozan Kabak, en provenance de Preston et Schalke 04, dans les dernières heures du mercato d’hiver. Ces derniers pourraient être lancés prochainement par Klopp, quelques jours seulement après leur arrivée.

Car une échéance capitale attend les Reds dans huit jours : le match aller de la confrontation contre le RB Leipzig en huitièmes de finale de la Ligue des champions, une rencontre délocalisée à Budapest, en Hongrie, en raison de restrictions sanitaires concernant l’entrée sur le territoire allemand.

Face au redoutable deuxième de Bundesliga, demi-finaliste de la compétition l’an dernier, Liverpool joue déjà gros.

Les Reds, qui sont distancés en Premier League, avec 27 points de moins que la saison dernière à la même période, doivent se raccrocher à la course à l’Europe, et tenter de remporter une septième Ligue des Champions, deux ans après leur sixième sacre acquis en 2019 en finale à Madrid contre Tottenham (2-0).

Mais le déplacement le 16 février en Hongrie s’annonce très périlleux. Et sans une défense robuste, Liverpool peut craindre pour ses arrières, en Angleterre comme en Europe…

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • PHOTONEWS_10916747-074

    Par Vincent Miller et Young Kruyts

    Division 1A

    Le stade Marien (Union) et le Pairay (Seraing) retrouvent enfin la D1

  • @News

    Par Rocco Minelli

    Espagne

    Pintus, un électrochoc pour Eden Hazard au Real Madrid

  • Verschaeren, premier buteur mauve de la saison. @Belga

    Par Xavier Thirion

    Anderlecht

    Anderlecht refuse de céder à la panique

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous