Accueil

Une fragilité qui touche toujours les couples

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Dans le contexte de crise qui perdure, explique Fabienne Glowacz, la vie affective et sexuelle de certains couples se détériore également. « Les mesures sanitaires actuelles privant d’une vie sociale, culturelle, limite le couple à lui-même, le couple devient le seul espace où tout se joue ou ne se joue pas : en temps normal, ce n’est jamais comme ça, sauf 15 jours par an, en vacances, dans un autre décor… », poursuit la professeure, qui a enregistré une augmentation des consultations liées aux problèmes de couples. Parmi les sondés, 6,3 % ont consulté un psy depuis le début de la pandémie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs