Accueil

«C’était une sorte de gentilhomme du XVIIIe siècle»

La disparition de Stefano Mazzonis est un choc pour tout le monde. Voici les témoignages de quelques-uns de ses collaborateurs de travail.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Eric Vigier, directeur de l’Opéra de Lausanne

« Je suis abattu par cette nouvelle. Je le savais malade mais je n’attendais pas cette issue fatale. La semaine dernière, nous étions encore au téléphone pour discuter l’annulation des Contes d’Hoffmann

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs