Accueil Économie

Lara Fabian a choisi le Luxembourg pour son «système bancaire bien plus performant»

La chanteuse belgo-canadienne gérait deux sociétés, aujourd’hui en liquidation, au Luxembourg. Son avocate assure qu’il n’y avait aucune motivation fiscale.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 2 min

Lara Fabian, de son vrai nom Lara Sophie Crokaert, née à Etterbeek il y a 51 ans, aujourd’hui de nationalité canadienne, est depuis 2014 la propriétaire de deux sociétés luxembourgeoise : Happy Hours, une société créée en 2006 mais qui était tombée en déshérence et que la chanteuse a achetée huit ans plus tard auprès d’un notaire luxembourgeois ; et Elfe Productions. Pourquoi avoir immatriculé ces deux entités au Luxembourg, un pays avec lequel la chanteuse n’a pas d’attache, plutôt qu’en Belgique où elle administre déjà trois sociétés ?

« Il est exact que Mme Crokaert a été la seule bénéficiaire de ces deux sociétés luxembourgeoises de 2014 à 2020 mais elles sont aujourd’hui en clôture de liquidation », explique Séverine Ségier, avocate à Bruxelles. « La principale raison de cet ancrage au Luxembourg était que le Grand-Duché avait à l’époque un système bancaire bien plus performant que le belge. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs