Accueil Économie Mobilité

SNCB: la fermeture de 44 guichets actée par le conseil d’administration

Lundi dernier, la SNCB a annoncé la fermeture progressive de 44 guichets, après de nombreuses déclarations et réactions, la décision a finalement été actée par le Conseil d’administration.

Temps de lecture: 2 min

Le conseil d’administration de la SNCB a acté mardi la fermeture de 44 guichets dans ses gares d’ici la fin de l’année. Des mesures d’accompagnement à cette opération ont été «précisées et renforcées» à la suite de la proposition commune élaborée par le ministre de la Mobilité Georges Gilkinet et la CEO de la SNCB Sophie Dutordoir, a indiqué l’entreprise ferroviaire.

Maintenir «une présence vivante»

Les 44 guichets seront progressivement fermés d’ici la fin 2021. A partir du 1er mars, une période de transition entrera en vigueur et les horaires de ces guichets seront modifiés avec une ouverture de deux à trois jours par semaine, jusqu’à leur fermeture définitive.

Les mesures d’accompagnement visent à maintenir «une présence vivante» dans les gares concernées, à garantir la sécurité et le confort des voyageurs, ainsi qu’à éviter la fracture numérique et faciliter l’accessibilité au train pour tous.

Afin d’assurer une présence humaine dans les gares, la SNCB compte collaborer avec les communes et lancer un appel à projets adapté au contexte local et à l’état des bâtiments pour remplir les locaux à disposition. L’entreprise ferroviaire se dit prête à offrir des conditions favorables aux activités sans but lucratif (associations, activités culturelles et sociales).

Quid des personnes à mobilité réduite

L’assistance aux personnes à mobilité réduite sera également maintenue (elle est disponible dans 25 des 44 gares concernées), tout comme des salles d’attente ouvertes et chauffées. L’entreprise étudiera la possibilité d’allonger les heures d’ouverture en fonction du service ferroviaire et des éventuelles activités dans les gares. Le passage du personnel de l’entreprise ferroviaire, notamment de Securail, sera également garanti.

La SNCB ajoute qu’elle entamera un dialogue avec plusieurs associations pour faciliter l’accessibilité au train, particulièrement pour les publics fragiles et les personnes âgées. Elle étudie la possibilité d’offrir certains services uniquement possibles au guichet ou sur internet, comme le renouvellement d’un abonnement, via des partenaires publics comme bpost.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Delpierre Bernard, mardi 9 février 2021, 15:54

    On ne peut exiger de la CEO des efforts pour une gestion rigoureuse des deniers publics affectés au rail et l'empêcher de prendre des mesures évidentes de rationalisation et donc de meilleure affectation d'un personnel dont le travail dans les gares visées se limitait à émettre (parfois) quelques titres de transport par semaine; dans une économie soviétisée où chacun a un emploi même très peu payé, des postes inutiles cela se conçoit, mais pas ici, à fortiori dans un secteur où le salaire du bas de l'échelle dépasse et de loin le minimum légal.

Plus de commentaires

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références références Tous les jobs